Autun : le fabricant de câbles Nexans supprime 20 postes

L'usine Nexans d'Autun est impactée par le vaste plan social engagé par le groupe pour réduire ses coûts. 20 postes vont être supprimés sur les 200 salariés que compte le site de Saône-et-Loire. Le fabricant de câbles a annoncé le licenciement de 480 personnes, dont la moitié en France. 

La mauvaise nouvelle est tombée ce lundi 15 juin 2015 lors d'une réunion extraordinaire du comité d'établissement. 20 salariés vont perdre leur emploi sur le site Nexans d'Autun. 70% dans le secteur logistique et 30 % en production. Ce plan social est lié à une baisse de production de 15% de l'activité câble liée à la mauvaise santé du secteur du bâtiment. Une annonce difficile à entendre pour les salariés d'autant que le groupe sort d'un plan de restructuration annoncé en 2013 qui avait déjà entraîné la destruction de 468 postes en Europe, dont plus de 200 dans l'hexagone.

2ème plan social chez Nexans : 480 postes supprimés, dont 224 en France


Le directeur général Arnaud Poupart-Lafarge l'avait laissé entendre dès le mois de février lors de la publication des résultats annuels: le groupe envisageait des "mesures drastiques" pour réduire ses coûts de 100 millions d'euros, après avoir accumulé des pertes de 168 millions d'euros en 2014 et de 333 millions l'année précédente.

Quatre mois plus tard, Nexans a dévoilé une nouvelle vague de 478 suppressions de postes, d'une portée pratiquement identique à celle annoncée
à l'automne 2013 qui portait sur 468 emplois. Moins de deux ans après le lancement de ce premier plan, le second concerne à nouveau l'Europe et "plus particulièrement la France, la Norvège et l'Allemagne", a indiqué le groupe dans un communiqué. Il s'accompagnera parallèlement de la création de 46 postes, précise-t-il.

Cascade de difficultés 

Pour justifier cette nouvelle vague de suppression de postes, Nexans explique que "les efforts déjà accomplis s'avèrent insuffisants pour soutenir durablement la compétitivité" du groupe.

Le Comité central d'entreprise se réunira de nouveau les 1er et 2 juillet 2015 pour commencer à étudier le plan et les mesures d'accompagnement.

Le reportage de S. Bouillot et J-L. Saintain avec :
  • Michel Vaillot, délégué syndical FO Nexans Autun
  • Christophe Demule, directeur du site Nexans à Autun