Chalon dans la rue : le choix du successeur de Pedro Garcia se fait attendre

Qui sera le futur directeur du Centre national des Arts de rue de Chalon L'Abattoir et donc du festival Chalon dans la rue ? Le choix n’a toujours pas été fait, ce qui inquiète les professionnels du spectacle à Chalon.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Pedro Garcia, à la tête de l’Abattoir depuis 13 ans, quitte son poste. Mais on ne connaît toujours pas le nom de son successeur qui aurait dû être officialisé depuis au moins un mois. Ni la municipalité et ni le ministère de la Culture n'ont visiblement arrêté un choix commun pour le remplacer à la tête de cette structure qui organise le festival des arts de la rue de Chalon- sur-Saône. Cet atermoiement laisse planer un doute sur la pérennité du festival de théâtre de rue, et de façon plus large, de toutes les actions menées.

L’Abattoir est dans l'attente


Depuis le festival Quartier de lune proposé à l’automne dernier à Chalon, l’Abattoir, faute de projet artistique de long terme, n’a plus rien engagé. Aucune compagnie n’est en résidence alors que d’habitude, à cette saison, les artistes sont en pleine préparation de leur spectacle pour Chalon dans la rue.

La décision de partir de Pedro Garcia de partir à la retraite était connue depuis longtemps. Le directeur artistique de l’Abattoir avait annoncé que l’édition 2016 de Chalon dans la rue était la dernière pour lui. Pour le remplacer, un appel à candidatures avait été lancé. 4 candidats s’étaient fait connaître.

Selon nos informations, une candidate s’est retirée très vite, sans même proposer de projets. Mi-décembre, un candidat est finalement retenu, François-Xavier Adam, directeur adjoint de l’institut français d’Ankara. Mais celui-ci se retire à son tour.

Deux candidats sont en lice


Il reste désormais deux candidats : Philippe Violanti et Isabelle Loursel.  Isabelle Loursel est directrice générale adjointe à la mairie d’Orly, en charge de la culture. Elle s’est occupée du festival d’arts de rue de Sotteville-lès-Rouen et est, aujourd’hui, directrice artistique du festival “Orly en fête”.
Philippe Violanti a été le directeur artistique du festival de théâtre de rue d’Angers, Les accroche-cœurs. IL s’occupe actuellement d’une société de production, Acqua Viva Production, spécialisée dans les événements culturels.

La municipalité et le ministère de la Culture n’ont toujours pas fait connaître leur choix, sans qu’aucune explication ne soit donnée. Aux questions, la réponse est toujours : « le processus est en cours ».

Vers la disparition de Chalon dans la rue ?


Les professionnels du spectacle chalonnais sont d’autant plus inquiets que depuis quelques années, la municipalité a réduit sérieusement le budget du festival des arts de la rue de Chalon. Des décisions qui ont engendré des relations tendues avec le ministère de la Culture.

Le festival Chalon dans la rue a été créé en 1987. Il est d’abord dirigé par Pierre Layac et Jacques Quentin avant que Pedro Garcia n’en prenne la direction en 2004. C’est un des festivals de théâtre de rue les plus importants de France aujourd’hui. Il attire accueille plus de 1.000 artistes et plus de 200.000 spectateurs sur 5 jours chaque année.

Le reportage de M. Barate et T. Pfeiffer avec :
  • Etienne Boggio, membre de l'assocation Les Arts dans ma Rue
  • Lucile Rimbert, présidente de la Fédération Nationale des Arts de Rue
Qui sera le futur directeur du Centre National des Arts de Rue de Chalon "L'Abattoir" et donc du festival Chalon dans la rue ? Le choix n’a toujours pas été fait, ce qui inquiète les professionnels du spectacle à Chalon.