Le collectif contre Dentexia se dit déçu après sa réunion au ministère de la Santé

Des membres du collectif des victimes de Dentexia devant le ministère de la Santé
Des membres du collectif des victimes de Dentexia devant le ministère de la Santé

Près de 2000 victimes en France se sont déclarées et regroupées dans un collectif contre le cabinet dentaire à bas coût Dentexia. Son activité est suspendue depuis le 1er mars 2016, suite aux plaintes de nombreux patients. Une réunion s'est tenue vendredi 1er avril 2016 au ministère de la Santé. 

Par LR

L'association Dentexia proposait des prestations dentaires low cost dans plusieurs centres à Lyon, Paris, Marseille, mais aussi à Chalon-sur-Saône. L'Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté a décidé de suspendre l'activité dans cette ville le 1er mars 2016, pour divers manquements à la qualité et à la sécurité des soins. Peu après, la justice s'est prononcée sur la liquidation judiciaire de l'association Dentexia.

Un collectif de victimes s'est créé contre Dentexia

Manque de garantie sur la sécurité des actes, insuffisance des mesures d'hygiène et de désinfection.... Près de 2000 patients ont porté plainte pour des prestations mal faites ou non réalisées jusqu'au bout, dont une centaine déposées auprès du Procureur à Chalon-sur-Saône. Ces victimes sont réunies dans un "collectif contre Dentexia" afin  d'informer et d'agir autour de la suite des soins ainsi que des démarches à accomplir sur le plan judiciaire.

Les membres du collectif ont été reçus au ministère de la Santé

Vendredi 1er avril, des membres du collectif ont eu une réunion avec des hauts fonctionnaires du ministère de la Santé qui leur ont proposé deux mesures :
  • la mise en place d'un numéro vert
  • la création d'une cellule psychologique
C'est insuffisant estime le collectif qui souhaite la création d'un fonds pour indemniser les victimes, des expertisse à valeur légale pour chacune d'entre elles et un prolongement gratuit des soins.

Réaction d'Abdel Aouacheria, président du collectif des victimes de Dentexia
Des membres du collectif contre Dentexia ont été reçu hier au ministère de la santé. Près de 2000 victimes sont recensées en France. A Chalon-sur-Saône, une centaine de plaintes ont été déposées contre ce cabinet dentaire low cost pour des actes mal faits ou non réalisés jusqu'au bout. La réaction du président du collectif, Abdel Aouacheria.  - France 3 Bourgogne

Qu'y a-t-il dans le plan d'action du ministère de la Santé?

Dans un courrier adressé au collectif contre Dentexia, la ministre de la santé, Marisol Touraine annonce la mise en oeuvre d'un plan d'action : "un dispositif d'accueil et d'information organisé au niveau des agences régionales de santé pour permettre l'orientation et la continuité des soins." Par ailleurs, une réunion est prévue vendredi 1er avril 2016 au ministère de la santé avec les membres du collectif.

L'antenne du collectif à Chalon-sur-Saône prévoit de tenir une réunion le 16 avril 2016, en présence d'Abdel Aouacheria, créateur du collectif contre Dentexia. Le lieu de la réunion sera communiqué ultérieurement. 
Le recensement des victimes du centre Dentexia de Chalon se poursuit. Une adresse mail a d'ailleurs été crée : collectifdentexiachalon@gmail.com

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus