• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Comment sont surveillés les ponts ? L'exemple du pont de Bourgogne

Le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône est l'un des ouvrages les plus fréquentés de la région. / © Julie Roeser / France 3 Bourgogne
Le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône est l'un des ouvrages les plus fréquentés de la région. / © Julie Roeser / France 3 Bourgogne

Après l'émotion provoquée par la tragédie de Gênes en Italie, la question de la sécurité et de l'entretien des ponts se pose. Comment sont surveillés les ponts en France ? Prenons l'exemple de l'un des plus importants édifices de Bourgogne, le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône.

Par M. F.

Le Pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône est l'un des ponts les plus fréquentés de la région,16 000 véhicules s'y croisent chaque jour. Son état doit être régulièrement contrôlé, comme tous les ouvrages d'art de France.

Une fois par an, des agents du département font une visite de sécurité. Puis tous les six ans, des contrôles plus poussés sont réalisés par des spécialistes.

"L'idée, c'est de minimiser le coût sur le long terme et donc de faire plutôt de l'entretien régulier, plutôt que des travaux curatifs qui coûtent extrêmement cher", précise Cyril Bourgeois, chef de pôle ingénierie et environnement routier.
 
Comment sont surveillés les ponts ? L'exemple du pont de Bourgogne
Après l'émotion provoquée par la tragédie de Gênes en Italie, la question de la sécurité et de l'entretien des ponts se pose. Comment sont surveillés les ponts en France ? Prenons l'exemple de l'un des plus importants édifices de Bourgogne, le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône. - France 3 Bourgogne - Marie Jolly, Julie Roeser, Hugo Piguet
 

Des fissures détectées 

Le pont de Bourgogne a été inauguré en 1992 et fait l'objet d'une surveillance particulière. Dans les années 2000, des fissures apparaissent sur les pylônes, plusieurs expertises sont menées. À chaque fois, il faut vérifier la structure, les matériaux et cela a un coût. 

"Le problème fondamental de l'entretien, c'est l'argent, indique l'ingénieur Michel Virlogeux, le concepteur du pont de Bourgogne. On a un énorme réseau en France et l'entretien est important. On a deux choses majeures : de l'argent et de la compétence."

À la fin du mois d'août, l'inspection annuelle du pont aura lieu. Au printemps 2020, des travaux sur les haubans et les piles permettront de renforcer l'ouvrage et ainsi prolonger son exploitation.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus