Chalon-sur-Saône : le pont de Bourgogne est inspecté

Le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône, un ouvrage construit en 1992 / © Damien Boutillet
Le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône, un ouvrage construit en 1992 / © Damien Boutillet

Le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône subit pendant trois jours une nouvelle campagne d'inspection. En effet déjà l'été dernier les câbles et haubans avaient été inspectés, cette fois-ci ce sont les piles du pont qui sont l'objet de l'examen. L'ouvrage date de 1992.

Par F.L.

3 jours d'inspection
Le Pont de Bourgogne est inspecté pendant 3 jours, depuis lundi 23 janvier. L'objet de ces travaux, ce sont les piliers en béton.
Un axe de circulation doit être neutralisé pendant ces travaux. 
Cela n'est pas sans impact sur la circulation en direction des communes de la Bresse, depuis Chalon.
Seuls les ponts Jean Richard et Saint-Laurent sont empruntables, créant des points difficiles sur les quais.
Le pont reste ouvert au moins dans un sens entre 8 et 12 h et entre 13 h 30 et 17 heures pendant toute la durée des travaux. Une circulation alternée est mise en place entre 12 h et 13 h 30. 
Le pont de Bourgogne a été construit entre 1990 et 1992 sur la Saône, il permet d'ajouter un troisième point de traversée en direction de la plaine de la Bresse depuis Chalon-sur-Sâone / © Damien Boutillet
Le pont de Bourgogne a été construit entre 1990 et 1992 sur la Saône, il permet d'ajouter un troisième point de traversée en direction de la plaine de la Bresse depuis Chalon-sur-Sâone / © Damien Boutillet

Deuxième inspection récente
La précédente inspection remonte à l'été dernier, où les câbles et les haubans avaient été inspectés.
Une troisième phase est prévue au cours de l'année 2017.

Pourquoi une telle auscultation ?
Le pont, construit en 1992, souffre d'une "maladie" du béton connue : la RSI Réaction Sulfatique Interne. C'est à la suite de la construction des piles de béton du pont (hautes de 40m) que la température interne du béton s'est élevée, et que le phénomène s'est déclaré, en formant de l'ettringite (composé minéral).
Cette "maladie" a été diagnostiquée très tôt en 1998, et depuis, l'ouvrage est inspecté régulièrement. Elle engendre gonflements et déformation du béton, et nécessite une attention particulière.
Les travaux d'analyse consistent à pratiquer des carottages dans l'épaisseur du béton, afin de ramener des échantillons qui seront analysés en laboratoire. Les résultats des analyses peuvent prendre de 4 semaines à un an.

Travaux à prévoir ?
L'ouvrage était prévu de durer 100 ans, et au regard des analyses, des travaux seront à effectuer pour prendre soin du béton.
Néanmoins, ils ne devraient pas s'effectuer d'ici 5 ans, car la RSI du pont est stabilisée.
Le pont peut toujours supporter le traffic quotidien de 25 000 véhicules par jour.
 
Chalon-sur-Saône : le pont de Bourgogne est inspecté
Le pont de Bourgogne à Chalon-sur-Saône subit pendant trois jours une nouvelle campagne d'inspection. En effet déjà l'été dernier les câbles et haubans avaient été inspectés, cette fois-ci ce sont les piles du pont qui sont l'objet de l'examen. L'ouvrage date de 1992. - France 3 Bourgogne - Damien BOUTILLET, Romy HO-A-CHUCK, Sophie RÉTHORÉ
Reportage : Damien BOUTILLET, Romy HO-A-CHUCK, Sophie RÉTHORÉ  
Intervenants : Cyril Pourreyron, responsable du Service Territorial d'Aménagement du Conseil Départemental de Saône-et-Loire 
Sébastien Martin, vice-président du Conseil départemental de Saône-et-Loire 

La RSI, qu'est-ce que c'est ?

La Réaction Sulfatique Interne (RSI) est une "maladie" connue du béton. Elle apparaît sur les ouvrages massifs et peut les endommager sévèrement. Elle se traduit par la formation d'ettringite (composé minéral) et engendre gonflements et déformation du béton. Des fissures peuvent aussi apparaître. La cause de cette réaction est liée à la température interne du béton, qui s'élève dans les heures ou jours suivant la coulée.

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus