Elan Chalon : voici les trois hommes forts de la montée en Elite

Ce mardi 13 juin, l'Elan Chalon s'est imposé en finale des playoffs de Pro B face à Chalon/Reims. Une victoire synonyme de montée en Betclic Elite, et certains ne sont pas étrangers à cette performance.

Ils l'ont fait ! Deux ans après, l'Elan Chalon retrouve la première division de basket française au terme d'un match rondement mené face à Chalons / Reims. Vous pouvez retrouver le replay de cette rencontre sur ce lien. 

Alors oui, si l'Elan Chalon monte en Betclic Elite, c'est grâce à leur collectif. Mais au regard de la saison, certains ont su montrer le chemin dans des moments importants, et ça mérite bien un coup de projecteur. 

Antoine Eito, le "mvp des finales"

Comment ne pas parler d'Antoine Eito, l'homme fort de cette équipe. "Mister big shot" a réalisé la meilleure saison de sa carrière d'un point de vue statistiques avec 13.6 points et 5.3 passes décisives. Arrivé il y a deux ans avec un très joli palmarès (une médaille de bronze à la coupe du monde de 3x3, deux titres de champion de France, une coupe de France, une Leader's Cup), le meneur de 35 ans avait l'ambition de ramener l'Elan en Pro A. 

Et s'il n'y est pas parvenu lors de sa première saison à Chalon-sur-Saône, Antoine Eito hausse son niveau pour son deuxième exercice en Saône-et-Loire. Ses finales de playoffs parlent pour lui. 23 points lors du match 1, 21 points 7 rebonds et 6 passes au match 2 et 20 points et 13 passes décisives lors du match 3... Il est le "MVP (most valuable player ndlr) des finales" selon notre journaliste sportif Christophe Tarrisse. 

"C'est le meilleur joueur des finales. Alors oui, il parle tout le temps sur le terrain, mais il a une envie de gagner incroyable. Il a été énorme dans ses tirs à trois points en demi-finale et en finale. En défense, il a été très bon contre le meilleur joueur de Châlons. Dans sa gestion , il sait imposer le tempo et accélérer quand il faut", estime Christophe Tarrisse.

Au delà de ses performances sur le terrain, il a su montrer l'exemple à des moments clé de la saison. Par exemple, ce lundi 17 avril, un tournant de la saison des Chalonnais. Mickael Gelabale, le capitaine de l'équipe aux multiples titres avec l'équipe de France, est victime d'un AVC à l'entraînement, synonyme de fin de saison. Sans leur leader, Antoine Eito répond présent. "Après l'accident de Mickael Gelabale, il a pris une autre dimension. Il était le leader de l'équipe sur et en dehors du terrain", raconte notre journaliste sportif.

L'entraîneur Savo Vucevic, "brillant et calme"

Il fallait bien parler de lui, car l'exploit est immense. Avec cette promotion en Betclic Elite, le coach Savo Vucevic a fait remonter pour la quatrième fois un club en division supérieure. Après Antibes, Monaco et Bourg-en-Bresse, c'est au tour de l'Elan Chalon de profiter de ses services. 

"C’est l’homme des montées, assure Christophe Tarrisse. "C’est un super coach, très humain. Il a su trouver les bons mots après la première défaite face à Châlons en finale. Il a fait des coups tactiques brillants."

Christophe Tarrisse salue avant tout la personnalité du coach. "J'ai vu beaucoup de coachs qui gesticulent, qui s’énervent, lui arrive à faire passer ça en douceur. Il a changé de poste certains joueurs, ou il a fait confiance à certains qui avait un peu plus de mal pour les remettre dedans."

 Lors de la victoire au match 3 synonyme de Pro A, le biélorusse de 66 ans a assuré que cet accomplissement fait partie de ses moments forts en tant qu'entraîneur. "C'est une de plus belles victoires, peut-être la plus importante de ma carrière. Les joueurs ont été héroïques. Ils ont fait un match énorme avec beaucoup d'énergie. Je suis à la fin de ma carrière et j'ai vécu beaucoup de choses mais ça c'est magnifique. Je n'ai pas les mots, ce soir on va savourer", assure-t-il. 

REPLAY : L'Elan Chalon remonte en Betclic Elite en dominant Châlons-Reims en finale des playoffs de Pro B !

Merci au sixième homme

On ne va pas parler d'une personne, mais de plusieurs milliers. Le public de l'Elan Chalon a été superbe toute la saison, et ce n'est pas nous qui le disons. "J'ai même pas les mots, regardez comme la salle est pleine. Ce club mérite d'aller en Betclic Elite. On l'a fait grace à tous ceux qui sont là aujourd'hui", confie l'intérieur Lionel Gaudoux. 

Tu l'as vue cette salle, elle mérite d'aller en Betclic Elite.

Antoine Eito, au micro de France 3 Bourgogne

Le Colisée a souvent été à guichets fermés toute la saison, et les Chalonnais ont plus que répondu présent dans les grands rendez-vous. Il y a bien sûr ce troisième match des finales, où les places sont parties en à peine une heure, avec plus de 10 000 demandes pour 4 500 places. On a assisté à un rassemblement avant le match avec une superbe ambiance. Un écran géant a même été installé pour pouvoir diffuser le match, à quelques centaines de mètres du Colisée. 

"En Pro B, une salle comme ça c'est incroyable. Même les petites affiches, ils étaient là. C’est là qu’on voit qu’il y a énormément de passion autour de ce club. On a eu une ambiance énorme pendant les playoffs, et ça pèse dans les grosses rencontres. Quand on dit sixième homme, là ça prend tout son sens. Ils ont retrouvé une ferveur incroyable. Ça promet des derbys enflammés l’an prochain", pense Christophe Tarrisse.

L'entraîneur Savo Vucevic a tenu à remercier la ville et ses habitants pour leur soutien infaillible tout le long de la saison. "Je ne suis pas content pour moi mais pour ce public. Je ne pouvais pas sortir dans la rue il y a quelques jours tellement on venait me voir. Je n'ai jamais connu ça." 

Maintenant, place à des vacances bien méritées pour les coéquipiers d'Antoine Eito. Une chose est sûre, cette saison 2022-2023 restera gravée dans l'histoire du club, que ce soit pour les joueurs ou les supporters. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité