• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Municipales 2020 : les Bourguignons Benjamin Griveaux et Rachida Dati visent la mairie de Paris

Benjamin Griveaux et Rachida Dati / © LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP
Benjamin Griveaux et Rachida Dati / © LUDOVIC MARIN / POOL / AFP Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

La bataille des élections municipales de 2020 est lancée. En coulisses, les prétendants sont nombreux à vouloir prendre la place d’Anne Hidalgo. Parmi eux, il y a Benjamin Griveaux et Rachida Dati, tous deux originaires de Saône-et-Loire.

 

Par B.L.


Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, est né à Saint-Rémy, dans l’agglomération chalonnaise. Il a été conseiller municipal à Chalon-sur-Saône en 2008, puis conseiller général de Saône-et-Loire.

Aujourd’hui, il fait partie des nombreux membres du parti présidentiel qui lorgnent sur la mairie de Paris. En effet, Cédric Villani, Mounir Mahjoubi, Anne Lebreton ou Julien Bargeton par exemple voudraient bien eux aussi marcher vers l'Hôtel de Ville de Paris.

 


Alors, quand sera désigné le candidat LREM ?
"Je ne sais même pas encore le dire, nous allons prendre notre temps, on va mettre en place une commission nationale d'investiture (CNI), il est probable que cela soit dans le courant du mois d'avril, peut-être avant les européennes, on verra bien", a déclaré le patron du parti, Stanislas Guerini.

Alors que rien ne devait être décidé avant les élections européennes du 26 mai, certains voient là une accélération soudaine du plan de bataille et une volonté de "passer en force" au profit de Benjamin Griveaux.

Benjamin Griveaux pourrait quitter son poste de porte-parole du gouvernement avant même les européennes, pour se concentrer sur la campagne des municipales. Cette démonstration d'assurance irrite ses rivaux, qui l'accusent d'avoir mis sous sa coupe l'appareil parisien et de vouloir court-circuiter le processus. 

 



Rachida Dati est elle aussi originaire de Saint-Rémy. Elle a annoncé mardi 5 mars 2019 qu'elle renonçait à un nouveau mandat au Parlement européen et qu’elle réfléchissait "très sérieusement" à une candidature aux municipales à Paris.

Fille d’un ouvrier marocain et d’une mère algérienne de onze enfants, Rachida Dati a toujours fait preuve de détermination. Une qualité qui l’a menée de la banlieue de Chalon-sur-Saône à la place Vendôme, où elle occupa le bureau du ministre de la Justice de 2007 à 2009 sous la présidence de Nicolas Sarkozy.
Députée européenne depuis 2009, elle est aussi maire du 7e arrondissement de Paris depuis 2008.

"Paris a toujours été la ville de toutes les promesses, celle de l'émancipation où se réalisent les rêves et les ambitions. Paris répond-elle toujours à cette promesse ? Je ne le crois pas. Je veux redonner à Paris cette ambition", dit aujourd’hui Rachida Dati. L'ex-ministre LR multiplie les sorties et les cafés-débats dans l'est de la capitale.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus