Violences urbaines à Chalon-sur-Saône : 9 personnes mises en examen et présentées au juge d’instruction

Une cinquantaine de personnes s’étaient affrontées dans la nuit du 30 décembre 2019 sur fond de trafic de stupéfiants. Deux personnes avaient été blessées le soir des faits.

Les mis en examen ont été présentés, ou seront présentés au juge d'instruction.
Les mis en examen ont été présentés, ou seront présentés au juge d'instruction. © France 3 BFC

Une enquête longue et complexe. Ce 20 janvier, douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre d’une rixe ayant impliqué une cinquantaine d’individus le 30 décembre 2019 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Au total, neuf personnes ont été, ou seront présentés au juge d’instruction en charge de l’affaire. Tous sont Chalonnais. Trois individus ont été mis en examen pour "tentative de meurtre et association de malfaiteurs en vue de commettre un crime", dont deux également pour "récidive d'association de malfaiteurs » et les six autres pour « violences et infractions à la législation sur les stupéfiants". Un trafic de drogue serait à l’origine de cet affrontement.

Pour rappel, le 30 décembre 2019, vers 01h15, les habitants du quartier des Prés-Saint-Jean signalaient à la police la présence d’une cinquantaine de personnes s’affrontant à coups de barres de fer et d’armes blanches. Les violences urbaines se poursuivaient plus tard dans la nuit, à 3h00 du matin, dans le quartier des Aubépins. Au moment où une équipe de la BAC de Chalon-sur-Saône arrivait sur les lieux, la cinquantaine d’individus parvenait à s’enfuir.

Deux blessés graves

Deux personnes étaient blessées gravement, dont l’une avait reçu huit coups de couteau lors de la confrontation. Dès les premières constatations, les forces de l’ordre ainsi que le service régional d’identité judiciaire découvraient sur place un opinel, un couteau de cuisine, un hachoir de boucher ou encore des munitions d’armes à feu.

La police judiciaire de Dijon était alors saisie de l’affaire par le parquet de Chalon-sur-Saône. L’enquête permettait d’identifier les traces d’individus sur les éléments découverts le soir des faits.

Le 11 janvier dernier, une première personne était interpellée à Lyon puis mis en examen et écroué par le juge d’instruction du tribunal judiciaire de Chalon-sur-Saône.

Plus de 80 policiers de Dijon et du département ont mené une opération de grande envergure ce 20 janvier.
Plus de 80 policiers de Dijon et du département ont mené une opération de grande envergure ce 20 janvier. © DIPJ de Dijon

75 000 euros en argent liquide saisis

Douze autres individus ont à leur tour été arrêtés ce 20 janvier à Lyon, Montpellier, Champforgueil et Chalon-sur-Saône par plus de 80 membres des forces de l’ordre puis placés en garde-à-vue. Les perquisitions menées ont permis de découvrir 75 000 euros. Une enquête distincte est actuellement menée par la Brigade Financière de la Police Judiciaire.

Les forces de l'ordre ont saisi près de 75 000 euros en liquide lors d'une perquisition.
Les forces de l'ordre ont saisi près de 75 000 euros en liquide lors d'une perquisition. © DIPJ Dijon

Damien Savarzeix, procureur de Chalon-sur-Saône salue, "le très fort engagement des services de police nationale, dans une collaboration étroite de la police judiciaire de Dijon et des effectifs de la sécurité publique du département de Saône et Loire, qui a conduit à l’identification des principaux protagonistes de cette rixe géante ayant gravement troublé à l'ordre public, et engendré de sérieuses inquiétudes parmi les habitants de la commune et en particulier au sein des quartiers concernés".

Parmi les neuf personnes présentées au juge d’instruction, trois ont des antécédents avec la justice.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers justice société police sécurité