Coupe de France : "on a de l'espoir, au prochain tour on joue le PSG !", Louhans-Cuiseaux veut croire en ses chances face à Rouen

Ce dimanche 7 janvier, Louhans-Cuiseaux, pensionnaire de N3, reçoit le FC Rouen pour les 32ème de finale de la Coupe de France. Face au club de National, les Bourguignons espèrent l'emporter et continuer à rêver dans la compétition.

Ils n’avaient plus atteint ce stade de la compétition depuis 2017. Ce dimanche 7 janvier, Louhans-Cuiseaux affronte Rouen en 32ème de finale de la Coupe de France. Le club de N3 espèrent s’offrir les pensionnaires de National et continuer à rêver.

C’est la 16ème fois que les joueurs de Saône-et-Loire participent à ce tour de la compétition, celui qui marque l’entrée en lice des clubs de Ligue 1. Face à Rouen, sixième de National et deuxième meilleure défense de son championnat, il y aura fort à faire.

Et pour l'occasion, le Parc des Sports de Bram est rempli. "Ce n'est pas tous les jours qu'on joue un 32ème de finale pardi ! Nous on vient tous les samedis d'habitude, on n'a jamais loupé un match. On a de l'espoir. Prochain tour, c'est le PSG !", lancent deux supporters fidèles de Louhans-Cuiseaux.

"C'est un évènement, c'est génial. Ca va être l'euphorie", s'enthousiasme un autre fan. A ses côtés, sa fille : "Je suis très contente, c'est merveilleux pour le club ! Tous derrière Louhans ! Allez Louhans !"

Echarpe du club sur les épaules, ce supporter est lui-aussi optimiste. "C'est un match important pour la région et la Bresse. On est le dernier club de Bourgogne à être qualifié en Coupe de France ! On espère une victoire, forcément ! Et avoir une équipe de Ligue 1 ou de Ligue 2 ici pour le prochain match. Ce serait une belle fête !".

"On n'a plus rien à perdre, on est chez nous"

Louhans-Cuiseaux pourra notamment s’appuyer sur ses six matches de Coupe déjà joués cette saison, dont quatre qualifications obtenues à l’extérieur. Le club est notamment venu à bout de Cosne-sur-Loire (2-2, 4 tirs au but à 3) au précédent tour, mais également de l’UF Mâcon, le club de la famille Griezmann quelques semaines auparavant (victoire 2-1, le 18 novembre).

Les Bourguignons ont alors rempli l'objectif qu'ils s'étaient fixés en Coupe, alors qu'en championnat Louhans-Cuiseaux pointe à la 12ème place dans son groupe de N3 (sur 14), avec 12 points. Mais le LCFC compte deux matches de retard par rapport à plusieurs concurrents directs.

Un parcours qui a donné de la confiance aux hommes de Basile De Carvalho. "Maintenant qu’on est là, les gars ont encore plus faim. On sait que ça va être très compliqué, que techniquement et physiquement Rouen nous est supérieur. Mais on n’a plus rien à perdre, on est chez nous. La Coupe est faite pour ça. Si tu perds, c’est normal. Et si tu gagnes, le rêve continue", confie l’entraîneur auprès de nos confrères du Journal de Saône-et-Loire.

Rouen sort d'une période délicate

D’autant plus qu’en face, Rouen, qui évolue deux divisions supérieures, est dans une passe difficile et sera privé de quatre de ses titulaires pour la rencontre. Le 15 novembre dernier, le club a par ailleurs écopé d’une interdiction de recruter au mercato d’hiver et de cinq points de pénalité en championnat sur une décision de la DNCG, le commissaire financier du football français. En cause : des pertes plus importantes que prévu et de "graves difficultés" de gestion. Le club a fait appel.

Louhans-Cuiseaux espèrera lui faire jouer une fois de plus la magie de la Coupe. En cas de qualification, les joueurs de Saône-et-Loire pourrait affronter des clubs comme le LOSC, Marseille, Lyon, Nice (qui a éliminé Auxerre aux tirs au but hier), Monaco ou encore le PSG. Le tirage au sort des 16ème de Coupe de France sera effectué ce lundi 8 janvier à 19 heures. Mais avant cela, il faudra se qualifier.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité