Départementales 2015 en Saône-et-Loire : la droite veut profiter du virage municipal à Chalon 3

La gauche sortante défend ce canton face à une droite qui compte bien profiter de la nouvelle tendance affirmée aux élections municipales de 2014. L’influence du récent changement de mairie sera une donnée importante dans ces élections départementales dans le canton de Chalon 3.

Par Martin Caye

Le canton de Chalon 3 fait partie des rares divisions électorales identiques à celles des dernières élections cantonales, en 2008. Il reprend les contours de Chalon-Ouest et comprend la commune de Châtenoy-le-Royal et une partie de la ville de Chalon-sur-Saône.

La gauche avantagée ?


Nathalie Leblanc, conseillère PS sortante, pourrait compter sur un électorat qui la connaît déjà et sur un canton aux contours déjà familier aux électeurs. Aux côtés de Pascal Legoux, elle devra défendre une division électorale où elle avait battu à plate couture le candidat UMP lors des élections cantonales de 2008. En effet, elle avait obtenu 61,34% des voix au second tour.

Mais, à gauche, un autre binôme compte également tirer son épingle du jeu. Brigitte Bamber et Daniel Bachelet se présentent pour le Front de Gauche. Daniel Bachelet, secrétaire de la section locale du parti communiste et conseiller municipal de 1989 à 2001, s’était déjà présenté face à Nathalie Leblanc en 2008.

La liste communiste met la contestation de l’action du gouvernement au premier plan de son programme. La lutte contre l’isolement des seniors sera également une de ses priorités.
 / ©
/ ©



La droite ambitieuse


Isabelle Dechaume, première adjointe au maire UMP de Chalon-sur-Saône, se présente pour la droite départementale au côté de Vincent Bergeret. Le binôme compte sur le récent virage de la municipalité pour mobiliser les électeurs en leur faveur. La liste de droite espère également profiter d’un contexte national favorable.

La première adjointe a d’ores et déjà fait savoir que si elle était élue, elle n’abandonnerait pas son mandat à la mairie.

Nathalie Leblanc, la candidate socialiste et conseillère sortante, rappelle avec ironie son engagement de 2014 : « Je me suis tenue aux engagements que j’avais pris en 2008. Ce n’est pas le cas de ma principale adversaire qui s’était largement engagée sur le non-cumul des mandats ».

En effet, Isabelle Dechaume cumule notamment les mandats de première adjointe au maire et de vice-présidente du Grand Chalon en charge du Renouvellement urbain et de la Cohésion sociale.

© (FRED DUFOUR / AFP)
© (FRED DUFOUR / AFP)


Reste à savoir si ce bilan de moins d'un an de droite municipale jouera ou non en faveur de la liste UMP.

Le FN compte sur la tendance nationale


Le binôme Front national, lui, compte sur les récents sondages nationaux qui placent le FN en tête de ces élections départementales. Jacqueline Dugue et Florian Dottoni sont candidats pour la formation d’extrême droite.

Aux dernières élections municipales, le Front national avait engrangé 10,22% des voix à Chalon.

Le canton de Chalon 3 est identique à l'ancien canton de Chalon-Ouest / © France 3 Bourgogne
Le canton de Chalon 3 est identique à l'ancien canton de Chalon-Ouest / © France 3 Bourgogne


Un canton plus lisible ?


Les électeurs ont déjà leurs repères dans ce canton de Chalon 3, qui est identique à l’ancien canton de Chalon-Ouest. Les élections cantonales de 2008 avaient déjà vu le PS se présenter face à l’UMP, au PCF et au FN. Ce scrutin avait vu la victoire de la candidate socialiste. Il reste maintenant à savoir si ces élections départementales feront l’objet d’un vote sanction à l’égard de la politique menée par le gouvernement.

La liste des candidats

  • DECHAUME Isabelle (UDI) et BERGERET Vincent
  • LEBLANC Nathalie (PS) et LEGOUX Pascal (PS)
  • DUGUE Jacqueline (FN) et DOTTONI Florian (FN)
  • BAMBER Brigitte (PCF) et BACHELET Daniel (PCF)

Départementales 2015, mode d’emploi

Les élections départementales (ex-cantonales) auront lieu les dimanches 22 et 29 mars 2015. Une des nouveautés de ce scrutin est l’apparition de binômes de candidats (un homme, une femme). Par ailleurs, on appelle désormais conseillers départementaux les anciens conseillers généraux.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus