Fermeture du centre d’accueil pour jeunes de Frontenaud : le tribunal administratif a examiné l'affaire

Il y a un mois, le conseil départemental de Saône-et-Loire décidait de fermer provisoirement le lieu de vie et d'accueil pour ados en difficulté Les Bruyères de Frontenaud. Mardi 19 novembre 2019, cette décision a été examinée par le tribunal administratif de Dijon.

Par Maryline Barate



Ce sont les responsables de ce centre d'accueil pour adolescents en difficulté, fermé pour six mois par le Département, qui ont engagé cette action devant la justice administrative. Jacqueline et Jean-Claude Rossi animent Les Bruyères depuis 22 ans. Ils étaient présents à l'audience, soutenus par d'autres responsables de lieux de vie et par deux jeunes majeurs qui ont choisi de rester vivre dans cet endroit. Cinq autres adolescents, mineurs, ont été placés dans d'autres foyers à la mi-octobre.


Les fonctionnaires du Département ont également motivé leur décision devant le tribunal administratif faisant état d'informations préoccupantes sur les conditions d'accueil des jeunes dans cette petite structure. Le principal élément à charge est une lettre anonyme écrite  sur fond de conflit familial. Cette lettre serait sujette à caution selon les requérants.



« On a quand même l'impression que le président de séance a compris que l'urgence n'était pas de mise dans cette affaire. Ce qui était important, c'était aussi de pouvoir dire qu'il n'y a pas eu de maltraitance. Je pense que toutes les pièces qu'on a apportées le prouvent et de manière très claire. », a déclaré 
Jean-Claude Rossi, le responsable du lieu. Le tribunal administratif devrait faire connaître sa décision d'ici quelques jours.



Le reportage de M. Gillot et G. Talon avec :
  • Jean-Claude Rossi, responsable du LVA les Bruyères
  • François Conan, responsable d'un Lieu de Vie et d'Accueil dans l'Yonne
Fermeture du centre d’accueil de Frontenaud : le tribunal administratif a examiné l'affaire

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus