• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grippe aviaire : le marché de la volaille à Louhans au ralenti

Le marché de Louhans plutôt vide ce lundi matin, 21 novembre / © Damien Boutillet
Le marché de Louhans plutôt vide ce lundi matin, 21 novembre / © Damien Boutillet

Le préfet de Saône-et-Loire a décidé de suspendre le marché traditionnel de vente de volaille qui se tient le lundi matin à Louhans. Une dérogation permet cependant à un éleveur d'exposer et de vendre ses volailles, par un tirage au sort, organisé par la mairie. 

Par F.L.

Un marché habituellement bien fréquenté
Habituellement une trentaine d'éleveurs professionnels, ainsi que des particuliers, viennent vendre leur volaille sur le marché.
Quatrième de France en termes de taille et de volume, le fréquentation est habituellement d'environ 10 000 visiteurs.

Mesures de sécurité et confinement des élevages
Le préfet de Saône-et-Loire a mis en place plusieurs procédures de sécurité et de prévention pour les éleveurs.
L'une d'elles concerne le marché de Louhans : la vente est suspendue, uniquement un éleveur tiré au sort bénéficie d'une dérogation pour pouvoir exposer ses volailles ce lundi 21 novembre.
Et d'après la Préfecture de Saône-et-Loire, "les mesures de biosécurité renforcées imposent un confinement obligatoire ou la protection par des filets permettant d'empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages chez tous les détenteurs de volailles non commerciaux (basses-cours) sans possibilité de dérogation et tous les élevages commerciaux de volailles."
Le seul éleveur présent ce lundi matin 21 novembre à Louhans / © Damien Boutillet
Le seul éleveur présent ce lundi matin 21 novembre à Louhans / © Damien Boutillet

Coup dur pour la filière avicole
A quelques semaines des fêtes, les éleveurs avicoles subissent un coup dur. Dindes et oies sont les plus vendues pour les fêtes de fin d'année.
Avant que la filière ne se trouve en difficulté, des discussions débutent pour espérer obtenir davantage de dérogations.

L'influenza aviaire H5N8
En se basant sur un avis de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), le Ministère de l’Agriculture a décidé le 17 novembre, de relever le seuil de risque vis-à-vis de l’Influenza aviaire en passant du niveau négligeable à modéré.
Les zones géographiques dites « zones écologiques à risque particulier » passent en risque élevé.
Cette décision fait suite à la découverte de nouveaux cas de virus H5N8 hautement pathogène dans plusieurs pays d’Europe au cours des dernières semaines.
Selon la plateforme ESA (épidémiosurveillance santé animale), 40 cas d’IAHP H5N8 ont été déclarés en Europe dans l’avifaune au 17/11/2016 : en Allemagne (1 cas), sur le lac de Constance à la frontière Autriche/Suisse/Allemagne (1 cas), en Croatie (1), au Danemark (7), en Hongrie (1), aux Pays Bas (4), en Pologne (2) et en Suisse (23). Douze foyers ont été déclarés en Europe dans des élevages en Allemagne (5), Autriche (2), Hongrie (5).

Le reportage de Damien Boutillet et Romy Ho A Chuck
 

Louhans : le marché traditionnel au service minimum
Le marché traditionnel de volailles de Louhans (Saône-et-Loire) s'est tenu ce lundi matin 21 novembre, dans des circonstances particulières : un seul éleveur avicole était présent, tiré au sort. C'est la conséquence des mesures de précaution bio sanitaires dictées par la Préfecture.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Page été : découvrir le canal du Nivernais en paddle

Les + Lus