PHOTOS - Incendie en l'église de Champagnat en Saône-et-Loire, un tableau classé sauvé des flammes

L'église de cette petite commune proche de Cuiseaux a subi un incendie ce mercredi 16 novembre. Les pompiers ont évacué plusieurs œuvres d'art, dont un tableau classé, "Le Christ au prétoire".

L'incendie a mobilisé 39 sapeurs-pompiers. À l'heure où nous écrivons ces lignes, le feu est éteint mais les opérations de sécurisation se poursuivent, et un important dispositif est toujours sur place en l'église de Champagnat, village d'un peu plus de 400 habitants au sud de Cuiseaux (Saône-et-Loire). 

Le réflexe rapide d'un pompier volontaire et d'un employé du funérarium

L'alerte est donnée à 15h44 ce mercredi. Il se trouve qu'un enterrement a lieu au cimetière qui jouxte l'église ; ceux qui sont présents sur place sont alertés par des fumées blanches et épaisses sortant de la porte principale et des crépitements. 

Avant l'arrivée des pompiers, un habitant, sapeur-pompier volontaire, et un employé du funérarium commencent à circonscrire l'incendie. Une fois sur place, les pompiers de Saône-et-Loire engagent de grands moyens : outre les lances à incendie, des spécialistes du sauvetage-déblaiement sont envoyés afin d'étayer l'édifice, ainsi que des hommes du GRIMP (spécialisés dans les interventions en hauteur), un drone pour la caméra thermique et la reconnaissance aérienne, et un engin destiné à la conservation des œuvres d'art.

"Nous avons employé des réflexes et des doctrines inspirées de l'incendie de Notre-Dame de Paris", note le chef de salle du SDIS 71.

La gendarmerie, GREF et Enedis sont également engagés sur place. Des pompiers du Jura, département limitrophe, arrivent pour prêter main-forte. Au total, 39 sapeurs-pompiers sont engagés sur l'incendie.

Un tableau de maître sauvé du brasier

L'incendie a pu être rapidement éteint, vers 16h35. Une partie du plafond s'est effondrée. Mais surtout, l'urgence était pour les pompiers de préserver une œuvre inestimable : "Le Christ au prétoire", un imposant tableau de maître de 4 m², classé et réalisé par un peintre originaire du village, Pierre Puvis de Chavannes. L'ouvrage a pu être sauvé des flammes, il est intact. En revanche, un autre tableau, non classé, a été partiellement brûlé, et une statue a été cassée.

Selon les pompiers, l'incendie est parti d'une pile de livres situés au niveau du confessionnal de l'église. Plusieurs poutres ont brûlé ; un artisan-maçon a été mandaté dans la foulée pour sécuriser la structure. Outre le tableau, une statue a pu être récupérée par les pompiers. Après avoir éteint l'incendie, les pompiers ont lancé une opération de ventilation et de déblai ainsi qu'une reconnaissance au niveau du clocher, qui ne semble pas avoir été endommagé.

L'église avait été restaurée en 2021 

Cet incendie tombe mal pour la commune de Champagnat : l'église avait été restaurée il y a à peine plus d'un an, en octobre 2021, comme le rapportait à l'époque le JSL. Le chantier, "colossal", avait duré quatre ans et avait coûté 380 000 euros pour refaire la toiture originelle de l'édifice, en pierre de lave.

L'église de Champagnat avait également bénéficié d'un appel aux dons lancé par la Fondation du patrimoine. Cet appel avait permis de récolter plus de 60 000 euros de dons.