"La vérité pour Anthony" : une association créée pour savoir ce qui est arrivé à l'adolescent mort en Saône-et-Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gaël Simon

Le 19 mars prochain, l'association "La vérité pour Anthony" sera créée pour tenter de déterminer les causes de la mort de cet adolescent de Saône-et-Loire, dont le corps avait été retrouvé nu dans un champ en janvier, après une disparition de 10 jours.

En janvier dernier, la disparition de cet adolescent de Saône-et-Loire âgé de 17 ans puis la découverte de son corps sans vie, nu, avaient suscité l'émotion. Le samedi 19 mars, une association sera créée à Saint-Julien-de-Civry pour déterminer les causes de la mort d'Anthony Lambert.

Dans son rapport, le médecin légiste s'était orienté vers une hypothermie et une déshydratation après l'autopsie réalisée sur le mineur. Mais pour Anne-Marie Laveder, qui a décidé de créer "La vérité pour Anthony" avec deux autres femmes, certaines zones d'ombre laissent planer le doute sur le décès du jeune homme.

L'adolescent a été retrouvé nu, un élément troublant

Pour rappel, il avait été retrouvé 10 jours après avoir fugué de l'établissement où il était placé, dans un champ à Mercey, un hameau de la commune de Montbellet, soit à 5 km de là où il vivait. Aucune trace de coups n'avait été constatée.

"Il y a des circonstances particulières. Pourquoi le corps d'Anthony a-t-il été découvert nu ? Le procureur dit qu'il avait des problèmes psychologiques. Mais on ne veut pas que l'affaire s'arrête à ça. Depuis janvier, on n'en a plus entendu parler. Ce silence pose question. On va mettre toutes nos forces pour savoir les circonstances de sa mort et éviter que l'affaire ne soit classée", lance cette retraitée qui a accueilli des enfants isolés et en difficulté familiale pendant 30 ans.

Ca me fait mal de ne pas savoir ce qui est arrivé à ce jeune garçon. On ne peut pas laisser les choses en l'état. Qui a-t-il rencontré ? Que lui est-il arrivé ?

Anne-Marie Laveder

Les trois membres à l'origine de l'association sont déjà en lien régulier avec la famille d'accueil qui hébergeait Anthony Lambert les week-end et durant les vacances scolaires.

Une réunion publique à la mairie de Saint-Julien-de-Civry aura donc lieu le 19 mars prochain de 14 heures à 16 heures. Elle entérinera la création de l'association. Tous les volontaires sont les bienvenus.