Le Creusot : le service des urgences obtient quelques avancées mais tout n'est pas acquis

© France 3 Bourogogne
© France 3 Bourogogne

Le 20 mai dernier, les urgences du Creusot ont rejoint le mouvement national avec 85% du personnel du service en grève. L'annonce de l'épisode de canicule est vécu avec appréhension mais paradoxalement cette perspective a peut-être contribué à débloquer la situation.

Par Caroline Jouret

Ce sont des avancées significatives qui ont été obtenues lundi 24 Juin. La grève a commencé le 20 mai dernier au service des urgences de l'Hôtel-Dieu du Creusot. Depuis le début de la grève, chaque jour des assignations sont envoyées aux salariés pour garantir le service minimum.

Après une première rencontre avec la direction le 21 mai, d'autres avaient suivi sans permettre d'apporter une réponse satisfaisante pour le personnel en grève.

Lundi 24 juin, Mickaël Munier, directeur général du groupe SOS santé, s'est déplacé au Creusot pour écouter les revendications des urgentistes. Quelques-unes ont été acceptées.
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Une réponse positive a ainsi été apportée à la demande d'un poste pérenne d'aide-soignante de 13 heures à 21 heures. Il a été également accepté que le brancardier de nuit n'ait plus à faire le ménage du bloc opératoire la nuit.

Autre motif de satisfaction : la prime accordée par le ministère de la santé sera reversée en totalité au personnel des urgences de 3 établissements de SOS santé.
 
© France 3 Bourogogne
© France 3 Bourogogne

En revanche, la pérennisation d'un troisième poste d'infirmier de nuit n'a pas été obtenue. La direction s'engage à réexaminer cette question dans deux mois. 
 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Philippe Bucheret, Directeur de l'Hôtel-Dieu du Creusot, explique que des consignes ont été données aux équipes pour la prise en charge des patients pendant cette période. Le service logistique a également reçu des consignes pour distribuer de l'eau. Il est également prévu de renforcer les effectifs pendant l'épisode de canicule. 

Les salariés des urgences du Creusot doivent décider s'ils poursuivent ou non leur mouvement de grève

Reportage: Michel Gillot – Anthony Borlot
Montage: Cécilia Ngoc
Stéphanie Madelaine : Infirmière aux urgences du Creusot
Philippe Bucheret : Directeur de l'Hôtel-Dieu du Creusot
Sandrine Godard : Infirmières aux urgences du Creuso

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus