Pass-sanitaire : au Creusot, le parc des Combes peine à attirer les visiteurs

Alors que beaucoup de professionnels du tourisme comptaient sur cet été pour refaire leur trésorerie après une année 2020 difficile, la mise en place du pass-sanitaire complique les choses. Au Creusot (Saône-et-Loire), le parc des Combes a vu sa clientèle chuter de moitié.
Le contrôle du pass-sanitaire a créé une longue file d'attente devant les guichets du parc des Combes du Creusot (Saône-et-Loire)
Le contrôle du pass-sanitaire a créé une longue file d'attente devant les guichets du parc des Combes du Creusot (Saône-et-Loire) © France 3 Bourgogne

Une longue file d'attente devant les guichets et pourtant, ce n'est pas la foule des grands jours. Et c'est une situation assez peu commune pour un dimanche de juillet. Si les visiteurs du parc des Combes du Creusot (Saône-et-Loire) font la queue ce jour-là, c'est avant tout à cause du contrôle du pass sanitaire. Un passage obligé auquel ils se soumettent, bon gré mal gré.

Contrôle du pass-sanitaire des visiteurs à l'entrée du parc des Combes
Contrôle du pass-sanitaire des visiteurs à l'entrée du parc des Combes © Manuela Ibounda

Entre 50 et 60 % de baisse de fréquentation depuis la mise en place du pass-sanitaire

Ce pass-sanitaire obligatoire devient aussi une contrainte pour les responsables du parc et risque d'avoir des conséquences financières importantes. Alors que, selon le directeur du Parc des Combes, le site accueille en moyenne 2000 personnes par jour, l'arrivée du pass-sanitaire a fait chuter la fréquentation "entre 50 et 60 %" poursuit Mathieu Chevalier.

La saison 2021 du parc des Combes pourrait être pire que 2020.
La saison 2021 du parc des Combes pourrait être pire que 2020. © Manuela Ibounda - France 3 Bourgogne

Le directeur du parc souhaite que le pass-sanitaire soit validé "dès la première injection"

Pour attirer les visiteurs, une nouvelle attraction a été inaugurée cette année : l'Odysseus. Un investissement de 400 000 € qu'il faut désormais, rentabiliser. Mais pour y arriver, la direction du Parc souhaite un allègement du pass-sanitaire :  "on est en plein air, les risques sont moins importants que dans les lieux clos. On aimerait que dès la première injection, les gens puissent aller en plein air avec le masque. Ca permettrait quand même de donner un signal positif aux gens et à l'activité touristique aussi" déclare le directeur.

Pour l'instant, très peu de succès pour l'Odysseus, la nouvelle attraction à sensations fortes du parc des Combes.
Pour l'instant, très peu de succès pour l'Odysseus, la nouvelle attraction à sensations fortes du parc des Combes. © Manuela Ibounda - France 3 Bourgogne


Si rien ne change, la saison 2021 pourrait s'annoncer pire que celle de 2020 pour le parc des Combes. L'an dernier, il avait pu ouvrir normalement en juillet et août. Les mois les plus importants pour assurer  sa rentabilité économique.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société tourisme économie