Saône-et-Loire : pourquoi la rénovation du canal du Centre tombe à pic

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claire Lebret
Plus de 4 millions d'euros sont actuellement investis à Ecuisses en Saône-et-Loire pour rénover les berges du canal.
Plus de 4 millions d'euros sont actuellement investis à Ecuisses en Saône-et-Loire pour rénover les berges du canal. © Anthony Borlot, France Télévisions

Le Canal du Centre entre dans une nouvelle phase dans sa rénovation des ses berges. Au niveau d’Ecuisses, une fois l'eau retirée, l'ouvrage ne cache plus son grand âge. Des ouvriers vont consolider cette portion sur plusieurs centaines de mètres pour un coût total de 4 millions d’euros.

L’eau retirée du canal, on constate d’emblée l’étendue des dégâts sur l’ouvrage. Les parois du canal du centre qui datent du 19è siècle, sont aujourd’hui fortement dégradées. Plus de 4 millions d'euros sont actuellement investis à Ecuisses en Saône-et-Loire pour rénover ses berges. Une somme en grande partie financée par le plan de relance du gouvernement.

400 mètres de berges à consolider

Depuis début novembre, une quinzaine d'ouvriers se relaient quotidiennement sur le site. Sous la houlette de Voies Navigables de France (VNF), ils vont consolider 400 mètres de berges situées près de la première écluse d'Ecuisses. “La particularité de cette tranchée est que l’on se trouve en pied de digue du barrage de Longpendu. Un barrage qui permet de stocker 400 000 m3 d'eau et qui fait 22 hectares. On ne s'en rend pas forcément compte mais derrière, vous avez une énorme étendue d'eau”, explique Patrick Baud, ingénieur à la Direction à la maîtrise d'ouvrage pour VNF.

Pas de risques immédiats de rupture de la digue selon les ingénieurs, mais il était temps de faire quelque chose.

Dans le cadre du plan de relance du gouvernement

Le plan de relance économique du gouvernement tombe bien. Il va permettre de financer tous les travaux à réaliser ici, en une seule fois. “Il y avait des retards d'investissements sur ces infrastructures et la Bourgogne-Franche-Comté compte de très nombreux canaux. Donc ça paraissait important que les infrastructures fluviales bénéficient au même-titre que les infrastructures routières et ferroviaires de l'investissement de l'Etat dans le cadre de ce plan de relance”, précise Natacha Vieille, sous-préfète de Saône-et-Loire.

Au total, c'est près de 42 millions d'euros qui vont être alloués par les pouvoirs publics aux Voies Navigables de France dans la région. 

Des retombées économiques à venir

Des investissements conséquents à mettre en perspective avec les retombées économiques des canaux. “Sur la région Bourgogne-France-Comté, le tourisme fluvial c'est 60 millions d'euros. Et quand on fait un focus sur le canal du centre, c'est 4 millions et demi de retombées économiques en 2019 sur le canal du centre. Donc finalement, ces travaux en totalité, c'est une année de retombées économiques. Cela paraît important, mais c'est aussi parce que c'est un ouvrage qui a plus de 150 ans”, détaille Thierry Feroux, directeur des relations institutionnelles et de l'innovation à VNF.

Les travaux doivent se terminer fin janvier. La réouverture à la navigation du canal du centre est prévue pour le mois mars 2022.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.