Un doudou bourguignon s'exporte au salon Made In France à Paris

Publié le Mis à jour le
Écrit par Auberi Verne
Nicolas Courrège a créé la marque Nin-nin à la naissance de son fils. Il gère aujourd'hui Nin-nin avec sa compagne Clémence.
Nicolas Courrège a créé la marque Nin-nin à la naissance de son fils. Il gère aujourd'hui Nin-nin avec sa compagne Clémence. © Nin-nin

Basée au Creusot en Saône-et-Loire, la marque Nin-Nin crée des doudous pour les enfants. Elle vient de lancer une peluche aux couleurs de la Bourgogne. Celle-ci sera présentée au salon Made In France, qui se tiendra à Paris du 11 au 14 novembre prochains.

Comment mettre en valeur le terroir bourguignon chez les plus jeunes ? Nicolas Courrège, créateur de Nin-Nin, a trouvé la réponse : un doudou imprimé d'une vache charolaise, d'une grappe de raisin et d'un escargot

Cette peluche, qui vient d'être lancée, sera chargée de représenter le savoir-faire de la marque au salon Made In France. Celui-ci ouvrira ses portes le 11 novembre prochain, pour une durée de trois jours.

L'occasion de faire connaître Nin-Nin

Le salon Made In France permet aux acteurs de l'innovation française de mettre en lumière leurs créations auprès des consommateurs. Pour une marque en développement comme Nin-Nin, il s'agit d'une opportunité à ne pas manquer. En présentant son doudou bourguignon, Nicolas Courrège vise la première place pour le Prix du Public.

"Si on gagne ce prix, la presse en parlera", explique-t-il. "Cela nous permettrait de créer des emplois."

L'entreprise compte déjà six salariés à plein temps dans son atelier du Creusot. Elle y produit environ 40 000 doudous par an. En 2020, ce rendement lui a permis de réaliser 700 000 euros de chiffre d'affaire. En s'agrandissant, l'entreprise espère accomplir plusieurs objectifs : lancer une application mobile Nin-Nin et ouvrir ses propres boutiques.

Une production (presque) 100% française

Nicolas Courrège a lancé sa marque de peluches en 2016, après la naissance de son fils. Il souhaitait créer un produit avec lequel tous les bambins pourraient jouer, en conservant un ancrage local. C'est alors que lui vient l'idée de se servir du terme Nin-Nin, utilisé notamment en Bourgogne pour désigner un doudou.

"C'est vraiment une production totalement locale", précise Nicolas Courrège. "Tout est fabriqué en France, à l'exception d'une petite partie du tissu puisqu'il n'y a pas de plants de coton ici." 

A l'origine uniquement achetables sur la boutique en ligne, les Nin-Nin se trouvent désormais aussi chez des revendeurs. A Dijon, on peut notamment se procurer ces peluches chez Chouette France.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.