• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Mâcon : les arbres de la ville immunisés contre les insectes ravageurs

Les points blancs sur le tronc sont des insectes nuisibles aux platanes. / © Fredon Bourgogne
Les points blancs sur le tronc sont des insectes nuisibles aux platanes. / © Fredon Bourgogne

Chaque année, le printemps amène avec lui les insectes nuisibles qui fragilisent les arbres. Les mairies doivent traiter préventivement pour les faire disparaître. Exemple à Mâcon.

Par M. F.

En cette saison printanière, les arbres de la ville de Mâcon ont subi une petite cure pour leur permettre de lutter contre les insectes ravageurs. Un traitement biologique a été privilégié pour être pulvérisé sur les végétaux.

Une seule pulvérisation est organisée dans l'année. 810 arbres ont été traités contre les tigres du platane et 68 contre les pucerons, un autre ravageur.

Mâcon : les arbres de la ville immunisés contre les insectes ravageurs
Chaque année, le printemps amène avec lui les insectes nuisibles qui fragilisent les arbres. Les mairies doivent traiter préventivement pour les faire disparaître. Exemple à Mâcon. - France 3 Bourgogne - Romy Ho-A-Chuck, Rodolphe Augier, Cécile Frèrebeau

Si les traitements visent à éviter d'avoir à couper les arbres, ils sont également une prévention pour éviter les nuisances aux populations.

"Le tigre du platane peut rentrer dans les maisons, précise Anne Chaussard, responsable du Pôle cadre de vie à Mâcon. Au niveau de la personne, il peut piquer un petit peu."

Des arbres affaiblis

Les piqûres n'ont pas d'incidence sur la santé des humains. Le tigre du platane est un redoutable envahisseur. Comme le puceron, ce petit insecte blanc ne tuera pas l'arbre mais l'affaiblira en le piquant pour se nourrir de sa sève.

"C'est cet affaiblissement de l'arbre qui va faire que d'autres ravageurs vont plus facilement s'installer et dégrader son état sanitaire, détaille Magali Grateau, de Fredon Bourgogne. Il va être plus sensible à certaines maladies."

Ces insectes ravageurs sont surveillés et leur population reste pour l'instant stable. Les pulvérisations ont été organisées loin des habitants ou de préférence en soirée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus