Meurtre d'Anne-Sophie Girollet : la cour d’assises s'est rendue à Mâcon sur les bords de Saône

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

Jacky Martin a été condamné à 30 ans de prison pour le meurtre d’une étudiante de 21 ans à Mâcon. Il a fait appel. Un nouveau procès a lieu devant la cour d'assises de Lyon qui s'est déplacée en Saône-et-Loire lundi 3 décembre 2018.  
 

Anne-Sophie Girollet a disparu dans la soirée du 19 mars 2005 après avoir participé à un gala de danse à Mâcon. Le corps de la jeune étudiante en médecine avait été retrouvé quelques jours plus tard dans la Saône, ainsi que sa voiture.



C’est seulement au bout de 7 années que Jacky Martin avait été interpellé. L’homme, qui habitait à Fleurville, près de Mâcon, a été retrouvé grâce à des traces d’ADN retrouvées dans la voiture de la victime.



Jacky Martin a été condamné à 30 ans de prison en 2016. L’homme, qui a toujours nié les faits, a fait appel.



Un nouveau procès s’est ouvert devant la cour d'assises de Lyon depuis le lundi 19 novembre 2018. C’est dans ce cadre que la cour s'est rendue sur les lieux de la disparition d’Anne-Sophie Girollet à Mâcon lundi 3 décembre 2018 en début d’après-midi.

 


 

Quelle différence entre un transport sur les lieux et une reconstitution ?



Le transport sur les lieux est un dispositif très rarement utilisé lors d’un procès en assises. Il ne s’agit pas d’une reconstitution, c’est véritablement le procès qui se poursuit sur la scène du crime.



Cette décision a été prise par le président de la cour qui estime que la qualité des photos n’est pas assez bonne pour qu’on puisse se faire une idée précise des lieux.



Ce transport sur les lieux s'est déroulé à huis clos. L’ensemble de la cour d’assises d’appel du Rhône, l’accusé et les avocats se sont rendus sur le parking du théâtre de Mâcon. C’est là que Jacky Martin est suspecté d’avoir croisé la route d’Anne-Sophie Girollet en 2005. La famille de la victime était également présente.



Ensuite, tout le monde s'est déplacé sur les bords de la Saône, là où le corps, puis la voiture de la jeune fille avaient été retrouvés quelques jours après sa disparition.



Un important dispositif de police a été déployé à Mâcon pour cette opération.  

 


 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité