Sécheresse en Saône-et-Loire : les pompiers volontaires sont libérés par leur employeur

Publié le
Écrit par Julie Cudza .

C’est un appel lancé par le ministre de l'Intérieur ce mercredi 10 août 2022. Tous les employeurs qui auraient des sapeurs-pompiers volontaires dans leur entreprise doivent les laisser rejoindre "au plus vite leurs casernes".Un appel entendu par la société Aum-Biosynec à Mâcon en (Saône-et-Loire).

"Je lance un appel aux entreprises et employeurs publics pour qu’ils permettent à leurs salariés qui sont sapeurs-pompiers volontaires de rejoindre au plus vite leurs casernes" écrivait sur Twitter, Gérald Darmanin ce mercredi 10 aout 2022 face aux incendies qui touchent le territoire nationale.

À Mâcon en (Saône-et-Loire), la société Aum-Biosynec fait partie de l’une des rares entreprises à avoir entendu l’appel. Elle compte trois pompiers volontaires et deux réservistes de la gendarmerie dans son effectif.

"L’engagement est dans nos valeurs d’entreprise. On est organisé depuis le début via des conventions avec le département de la Saône-et-Loire et de l’Ain. On a trouvé cela naturel parce qu'au début, quand on est une jeune start-up, on a besoin de l’appui des élus et des locaux. Ce qui nous paraît normal en retour d’aider les collectivités et les Français" explique Martial Boulestex, Directeur Adjoint et Co Fondateur Aum-Biosynec.

"Nous avons une organisation bien établie. Toutes nos équipes sont en binôme de façon à ce que quand l’un est appelé l’autre puisse prendre la relève. Nos plannings sont renforcés lorsqu’ils ont des jours de garde et nos clients sont au courant, ils comprennent que parfois, il peut y avoir plus de délais en raison de cette contrainte" ajoute le directeur adjoint de la société. 

Pierre-Olivier Lafay est ingénieur et depuis dix ans, il est également sapeur pompier les mardis et les week-ends.

"Comme tous les volontaires sapeurs pompiers de France, c’est directement dans ma zone d’influence. Si on laisse un gros feu brûlé, moi, c’est ma maison qui brûle, c’est mon territoire qui brûle et on connaît souvent les personnes auxquelles on va porter secours donc c’est une nécessité et une évidencedit l’Ingénieur. 

Et pour faire face à la sécheresse, la préfecture de la Saône-et-Loire a décidé par arrêté de restreindre l’usage de l’eau à compter du 15 août 2022. Les bassins d’Arconce/Sornin et la vallée de la Loire sont désormais placés en crise.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité