Vendanges 2017 : "On ne peut pas dire que nous partons sur une petite récolte"

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. avec Arnaud Lefèvre

Le coup d’envoi des vendanges 2017 a été donné dans le sud de la Bourgogne. La récolte s’annonce plutôt bonne malgré les aléas climatiques, assure Jean-Michel Aubinel, président de la CAVB (Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne).

Les vendanges ont débuté dans la région du Mâconnais mercredi 23 août 2017, soit avec environ 15 jours d’avance par rapport aux récoltes traditionnelles.



"Malheureusement, depuis quelques temps on s’aperçoit que les vendanges sont de plus en plus précoces, même si 2016 me contredit. On a une répétition d’années précoces et une évolution au niveau du climat", explique Jean-Michel Aubinel, président de la Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne, qui était l’invité du 19-20 de France 3 Bourgogne.



Vendanger la nuit pour s’adapter à l'évolution du climat



"Dans notre secteur, nous allons faire une partie des vendanges de nuit pour essayer de rentrer les raisins dans les meilleures conditions. Nous sommes sur des blancs majoritairement, avec des vins qui sont plus sensibles à la chaleur, plus fragiles", dit Jean-Michel Aubinel.



Cela signifie que les machines à vendanger vont travailler tard le soir dans les vignes. "Je m’excuse auprès de nos concitoyens. Nous ferons certainement un peu de bruit la nuit avec nos tracteurs, nos machines. Je me rappelle qu’en 2015 nous démarrions en général vers 2 heures du matin. Il faut comprendre que nous vivons dans un territoire dont l’économie est faite aussi par la vigne", ajoute le président de la CAVB.



Le coup d’envoi des vendanges 2017 a été donné dans le sud de la Bourgogne. La récolte s’annonce plutôt bonne malgré les aléas climatiques, assure Jean-Michel Aubinel, président de la CAVB (Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne). ©19-20 de France 3 Bourgogne mercredi 23 août


Va-t-on vers une hausse du prix des vins ?

La récolte 2017 s’annonce de qualité. Mais, la quantité sera-t-elle au rendez-vous après les aléas climatiques qui ont marqué le début de l’année ? Autrement dit les prix des vins de Bourgogne vont-ils continuer à augmenter ?



"La Bourgogne a connu de petites récoltes ces dernières années", dit Jean-Michel Aubinel. Mais, ce dernier se veut rassurant : "On vient de faire le tour avec les présidents des syndicats d’appellation, de Chablis jusqu’à Mâcon. C’est vrai qu’on a eu quelques incidents du type gel au printemps.



Malgré tout, l’ensemble de la viticulture bourguignonne est satisfaite de la récolte qui s’annonce : des conditions extraordinaires au niveau météo, des volumes qui sont parfaits. On aurait un peu d’eau, cela rajouterait un peu de volumes. Aujourd’hui, on ne peut pas dire que nous partions sur une petite récolte", conclut-il.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité