Cet article date de plus de 5 ans

Affaire Zizzutto : une marche solidaire a réuni plus de 200 personnes

Sophie Zizzutto et ses deux enfants Yumi et Liam ont disparu depuis la fin du mois de janvier. Environ 200 personnes ont participé à une marche à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, dimanche 21 février 2016.

"Mobilisons-nous pour retrouver Sophie, Yumi, Liam"

Les manifestants ont défilé dans les rues de la ville derrière une banderole où était imprimé l'appel à témoin diffusé par la gendarmerie depuis début février. On pouvait lire : "Mobilisons-nous pour retrouver Sophie, Yumi, Liam. Aidez-nous, opérateurs téléphoniques, réseaux sociaux, médias...".

Sophie Zizzutto réside à Saint-Romain-sous-Gourdon, en Saône-et-Loire. Cette mère de famille, âgée de 39 ans, a été vue pour la dernière fois alors qu’elle allait chercher ses deux enfants à l'école le 28 janvier en fin d'après-midi : Yumi, une fillette de 7 ans et Liam, un garçon de 3 ans.

La disparition de la mère et des enfants a été signalée le 31 janvier par l’ex-mari, Vincent Zizzutto, qui était inquiet de ne pas parvenir à les joindre.
Une information judiciaire a été ouverte le 12 février pour "disparitions inquiétantes".

durée de la vidéo: 02 min 04
Affaire Zizzutto : une marche solidaire a réuni plus de 200 personnes
Reportage : Fanny Borius et Gabriel Talon / Montage : Cécile Frèrebeau / Intervenants :

Quel était l'objectif de cette marche ?

"Cette marche a pour but notamment de sensibiliser les opérateurs téléphoniques afin qu'ils diffusent les appels à témoin par MMS pour les cas de disparitions inquiétantes faisant l'objet d'une information judiciaire, cela n'inonderait pas les gens puisqu'il y en a environ un par mois en moyenne", a déclaré Vincent Zizzutto. Le père des deux enfants disparus a dit n'avoir "toujours aucune nouvelle" de son ex-femme.

Sophie Zizzutto est susceptible de circuler à bord de son véhicule, une Citroën Saxo grise, immatriculée CE-311-VK.  Décrite comme "fragile psychologiquement", la trentenaire vivait séparée du père de ses enfants, mais elle entretenait de "bonnes relations" avec ce dernier, a indiqué le procureur de Chalon-sur-Saône, Christophe Rode.



Où en est l'enquête ?

Plusieurs points d'eau de la région ont été sondés, mais cela n’a "rien donné".
Les enquêteurs ont aussi reçu un appel selon lequel la mère de famille aurait été aperçue près de la gare de Troyes, dans le département de l’Aube. Mais, ce témoignage a été définitivement écarté.

Récemment, les gendarmes poursuivaient "l'étude" d'un nouveau témoignage. Une personne a assuré avoir aperçu Sophie Zizzutto et ses enfants "la semaine dernière dans un supermarché à Aubagne", dans les Bouches-du-Rhône, selon Vincent Zizzutto. "Je suis toujours convaincu qu'ils vont revenir", dit-il.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers solidarité société