• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Saint-Vallier : un homme est mort après avoir été battu, l'auteur des coups a été mis en examen

C'est dans la cour de cette maison que les faits ont eu lieu. / © Damien Rabeisen / France 3 Bourgogne
C'est dans la cour de cette maison que les faits ont eu lieu. / © Damien Rabeisen / France 3 Bourgogne

Un habitant de Saône-et-Loire est mort ce week-end des suites de coups portés par un autre homme, à Saint-Vallier, tout près de Montceau-les-Mines. L'auteur présumé des faits a été placé en garde à vue et mis en examen.

Par M. F. avec François Latour

C'est dans la cour d'une maison du quartier des Goujons de Saint-Vallier (Saône-et-Loire) que le drame s'est déroulé dans la nuit de samedi 6 à dimanche 7 octobre 2018. Vraisemblablement, c'est une dispute entre deux hommes qui a dégénéré.

"Je suis sortie et j'ai entendu un homme qui gueulait, témoigne une voisine. Je suis rentrée chez moi pour regarder ce qu'il se passait. J'ai vu que ça se bagarrait très fort. On a vu un homme à terre, il continuait à le rouer de coups. On a entendu la dame dire qu'il ne respirait plus. Elle s'est mise à hurler, à pleurer."
 
Saint-Vallier : un homme meurt après avoir été roué de coups
Un saône-et-loirien est mort ce week-end des suites de coups portés par un autre homme, à Saint-Vallier, tout près de Montceau-les-Mines. L'auteur présumé des faits a été placé en garde à vue. - France 3 Bourgogne - François Latour, Damien Rabeisen, Cécile Frèrebeau

La victime, âgée d'une trentaine d'années, habitait Montceau-les-Mines. 
L'auteur présumé des violences a été placé en garde à vue au commissariat de Montceau. 


 

L'enquête se poursuit

Selon les premiers éléments de l’enquête, une tentative d’étranglement lors de l’altercation a pu contribuer au décès de la victime.

Le parquet de Chalon-sur-Saône est saisi de l'affaire. Une information judiciaire a été ouverte et un juge d'instruction a été nommé lundi 8 octobre. 

L’auteur a été mis en examen pour coups mortels, violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Il a été placé sous contrôle judiciaire et laissé en liberté, mais le ministère public a fait appel de cette décision.



 
© France 3
© France 3

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus