RCEA : que sait-on de l'accident qui a fait 12 tués sur “la route de la mort” ?

© THIERRY ZOCCOLAN / AFP
© THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Une collision entre un minibus et un camion a eu lieu jeudi 24 mars 2016, entre Moulins et Mâcon, sur la route nationale 79, une portion de la RCEA (Route Centre-Europe Atlantique) qui traverse la France d'est en ouest.

Par B.L.

Comment cet accident s’est-il produit ?

L'accident s'est produit peu avant minuit sur la commune de Montbeugny, près de Moulins, dans l’Allier. Les douze passagers du minibus qui allaient fêter Pâques au Portugal sont décédés.
Le conducteur du minibus est blessé comme les deux conducteurs italiens du poids lourd, mais leurs jours ne sont pas en danger.

La RN79 est toujours coupée vendredi 25 mars, pour une durée indéterminée. Des déviations ont été mises en place.

RCEA : 12 morts dans un choc frontal entre un minibus et un poids lourd
Un minibus parti de Suisse à destination du Portugal a percuté un poids lourd dans l'Allier, sur la RCEA, peu avant minuit jeudi 24 mars 2016. Le bilan est lourd : douze passagers ont été tués dans l’accident. Trois autres personnes sont blessées. - Reportage de France 3 Auvergne : Pascal Franco et Pascale Félix

Reportage de France 3 Auvergne : Pascal Franco et Pascale Félix


Selon la préfecture, le minibus "a dévié de sa route pour une raison encore indéterminée et percuté en choc frontal un poids lourd venant en sens inverse". Le conducteur du minibus n'avait pas bu, d'après un test d'alcoolémie. Le parquet de Moulins a ouvert une enquête sur les circonstances de l'accident, confiée à la gendarmerie.

Pourquoi le minibus a-t-il dévié de sa trajectoire ? Le chauffeur s'est-il endormi ? La vitesse est-elle en cause ? Autant de questions auxquelles elle devra répondre.

Une centaine de camions sont restés coincés sur la RCEA après la fermeture de l'axe. / © Pascal Franco - France 3 Auvergne
Une centaine de camions sont restés coincés sur la RCEA après la fermeture de l'axe. / © Pascal Franco - France 3 Auvergne


Pourquoi la RCEA est-elle si dangereuse ?

La Route Centre-Europe Atlantique relie la France d'est en ouest, et au-delà à l’Allemagne, la Suisse et l’Italie. Cet axe routier traverse le département de Saône-et-Loire. La route, très fréquentée par les poids lourds, est connue pour sa dangerosité. "Elle est assez monotone, la vitesse est limitée à 90 km/h. Il y a ceux qui s'impatientent et ceux qui s'endorment", indique une source judiciaire. Et il n'y a que quatre zones de dépassement dans le secteur.

Depuis plus d'un demi-siècle, les nombreux accidents survenus sur la RCEA alimentent la polémique. Cet axe est une des voies les plus fréquentées et les plus meurtrières de l'Hexagone. Pour améliorer la sécurité, il faudrait mettre cette route entièrement à 2X2 voies. Mais, ce grand chantier avance lentement.

Sur Facebook plusieurs pages regroupent des usagers de la Route Centre Europe Atlantique. L'une d'elle, baptisée "RCEA : quatre voies pour arrêter le massacre", réunit plus de 2 000 personnes. Cet axe très fréquenté est décrit comme "un cimetière à deux voies en Saône-et-Loire et dans l'Allier".
La RCEA (Route Centre Europe Atlantique) traverse le département de Saône-et-Loire.
La RCEA (Route Centre Europe Atlantique) traverse le département de Saône-et-Loire.


Quels sont les aménagements prévus pour améliorer la sécurité ?

Pour le département de Saône-et-Loire, un important programme de rénovation et de sécurisation a été présenté par l’État le 11 juillet 2013. Les travaux, qui ont débuté en 2014, se poursuivront jusqu’en 2025.

Une première phase dite "des aménagements prioritaires" est programmée de 2014 à 2019 pour un montant total de 209 millions d’euros sur le tronçon Paray-Ciry, les branches Nord (Blanzy - Montchanin, carrefour RN70 - RN80) et Sud (Paray - Charolles, Prissé - Mâcon).

Deux autres phases suivront :
  • 2020-2025 : les travaux concernent les branches Nord (Montceau, Blanzy) et Sud (Charolles - La Chapelle, Brandon - Clermain) : 231 millions d’euros.
  • A partir de 2025 : achèvement de la mise à 2X2 voies entre Paray et Ciry, sur les branches Nord (carrefour RN70 - RN80) et Sud (déviation de Charolles, Charolles - La Chapelle, Clermain - Sainte-Cécile) : 218 millions d’euros.

  • Reportage : Maxime Bayce et Yoann Etienne
  • Montage : Chantal Gavignet
  • Intervenants : Julien Senaillet, chef du district de Mâcon à la DIR Centre-Est et Michel Quinet, chef du service transports et mobilité à la DREAL Bourgogne

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus