Saône-et-Loire : le célèbre tableau du Martyre de Saint-Symphorien est à nouveau visible à Autun

Après une restauration en profondeur, Le Martyre de Saint Symphorien révèle à nouveau ses couleurs et ses traits. Il vient de retrouver sa place dans la cathédrale d'Autun, en Saône-et-Loire.

Par M.J

Il retrouve enfin sa place. Le célèbre Martyre de Saint Symphorien, oeuvre emblématique de Jean-Auguste-Dominique Ingres, est à nouveau visible à la cathédrale d'Autun. La toile, qui a aujourd'hui 185 ans, avait été abîmée par ses nombreux voyages à travers l'Europe pour des expositions.

Des équipes de spécialistes venus de Paris ont travaillé sur le vernis et les couleurs. La restauration a exceptionnellement été réalisée sur place, dans un atelier temporaire, car les dimensions de la toile sont impressionnantes : 4,07m X 3,39m.

Les travaux auront duré presque trois ans, avant que l'oeuvre ne retrouve tout son éclat d'origine. 
 

L'oeuvre la plus importante d'Ingres


Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) l'a dit lui-même : Le Martyre de Saint Symphorien est son œuvre majeure. Il lui aura fallu sept ans pour la réaliser. Il a multiplié les études au crayon et à l’huile de la composition, des personnages et des accessoires. Il s’est attaché à restituer la plus grande réalité historique et archéologique, s’arrêtant même à Autun pour étudier les lieux et l’architecture locale. Exposée au Salon de 1834, cette œuvre incomprise sera fortement critiquée.


Voyez ce reportage d'Arthur Nys, Florent Motey, Anthony Borlot et Laurence Crotet-Beudet avec :
- André Strasberg, conservateur antiquités objets d’arts de Saône-et-Loire
- Michaël Vottero, conservateur des monuments historiques à la DRAC Bourgogne-Franche-Comté
 
Le Martyre de Saint-Symphorien a été restauré

A lire aussi

Sur le même sujet

Sport : on a testé... le mölkky !

Les + Lus