Sénatoriales 2020 : François Patriat, président du groupe LREM, sauve son siège en Côte-d'Or

François Patriat reste au Sénat. Le président du groupe La République en Marche est parvenu à sauver son siège ce dimanche 27 septembre lors des élections sénatoriales en Côte-d'Or.

François Patriat, en 2019.
François Patriat, en 2019. © JC Tardivon / MAXPPP
Le sénateur François Patriat, actuel président du groupe La République en marche (LREM), reste au Palais du Luxembourg. L'homme de 77 ans a été réélu ce dimanche 27 septembre lors des élections sénatoriales en Côte-d'Or.

Les grands électeurs qui votent aux sénatoriales sont essentiellement des maires et des conseillers municipaux. Et les dernières municipales n'ont pas été une grande réussite pour La République en marche, en Côte-d'Or comme au niveau national. François Patriat, élu au Sénat en 2008 et 2014 sous l'étiquette socialiste, se savait donc en difficulté. Mais il ne s'avouait pas battu pour autant. "Même Macron m'a dit de ne pas m'embarquer dans cette galère. Il m'a proposé de devenir conseiller politique à l'Élysée, chargé des élus, mais j'ai refusé", affirmait-il dans un article paru dans L'Obs du 27 août dernier.

Après une longue campagne de terrain, François Patriat parvient donc à sauver son siège de sénateur. "Les partis classiques pensaient qu'ils étaient élus et que je ne serai pas réélu. Je suis donc rentré dans cette campagne avec beaucoup de lucidité. Avec sincérité, authenticité, proximité aussi. Et puis avec un peu de courage pour assumer pleinement mon soutien à la majorité. Le dire comme tel, ce n'était pas facile", a confié le sénateur au micro de France 3 Bourgogne après l'annonce des résultats.

"Cette campagne que j'ai menée de bout en bout pendant 70 jours, avec plus de 13 000 kilomètres, plus de 600 heures d'entretien, c'est une campagne de proximité mais aussi de persuasion. Je crois que le capital sympathie dont je dispose dans ce département a aussi joué", a-t-il ajouté.
 
François Patriat réagit à sa réélection

Deux autres sièges étaient à pourvoir dans le département. Alain Houpert (LR) et Anne-Catherine Loisier (UDI), tous deux élus sortants, sont réélus. Rien ne change donc en Côte-d'Or. La liste menée par la socialiste Colette Popard, proche du maire de Dijon François Rebsamen, arrive en troisième position et n'est donc pas élue.
 
 

Élu depuis 1976

Vétérinaire de formation, François Patriat a une longue carrière politique derrière lui. Il a été maire, président de communauté de communes, conseiller général, président de conseil régional, député, secrétaire d'État et ministre. Il siège au Sénat depuis 2008, d'abord sous l'étiquette socialiste, puis au sein du groupe LREM dont il a pris la tête en 2017.

François Patriat a été l'un des premiers élus à rejoindre le candidat Emmanuel Macron, dès 2016. En 2017, il a officiellement quitté le Parti socialiste, dont il était membre depuis 1974, après avoir avoir apporté son parrainage officiel à la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle.
 
Les mandats de François Patriat
  • Conseiller général de la Côte-d'Or : 1976 - 2008
  • Maire de Chailly-sur-Armançon : 1976 - 2008
  • Conseiller régional de Bourgogne : 1981 - 1986 et 2004 - 2015
  • Président de la communauté de communes de l'Auxois Sud : 1992 - 2004
  • Vice-président du conseil général de la Côte-d'Or : 1994 - 2008
  • Député : 1981 - 1993 et 1997 - 2000
  • Secrétaire d'État chargé des PME, du commerce et de l'artisanat : 2000 - 2002
  • Ministre de l'agriculture et de la pêche : 2002 - 2002
  • Président du conseil régional de Bourgogne : 2004 - 2015
  • Sénateur : depuis 2008
  • Président du groupe LREM au Sénat : depuis 2017
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique élections françois patriat la république en marche