Sénatoriales 2020 : les résultats en Côte-d'Or, en Saône-et-Loire et dans l'Yonne

Les élections sénatoriales avaient lieu ce dimanche 27 septembre dans une partie des départements français. En Bourgogne, cela concernait la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et l'Yonne. Huit postes de sénateurs étaient remis en jeu, voici les résultats.

Archives.
Archives. © Jean-François Fernandez / MAXPPP

Côte-d'Or

Trois postes de sénateurs étaient à pourvoir dans le département, où l'élection se fait au scrutin proportionnel (sur des listes). François Patriat, président du groupe LREM au Sénat, a été réélu avec 26,6 % des suffrages. 

"Les partis classiques pensaient qu'ils étaient élus et que je ne serai pas réélu. Je suis donc rentré dans cette campagne avec beaucoup de lucidité. Avec sincérité, authenticité, proximité aussi. Et puis avec un peu de courage pour assumer pleinement mon soutien à la majorité. Le dire comme tel, ce n'était pas facile", a confié le sénateur au micro de France 3 Bourgogne après l'annonce des résultats.

Alain Houpert (LR) et Anne-Catherine Loisier (UDI), tous deux élus sortants, sont réélus. Ils étaient présents sur la même liste, arrivée sans surprise en tête avec 43,6 % des voix. Rien ne change donc en Côte-d'Or. La socialiste Colette Popard, proche du maire de Dijon François Rebsamen, échoue. Sa liste n'obtient que 19,95 % des voix.

"C'était la prime aux sortants. Anne-Catherine et moi, nous avons travaillé pendant six ans ensemble. Moi depuis 12 ans. Nous avons silloné la Côte-d'Or, ça a payé. Les grands électeurs nous ont reconduit au Sénat, c'est une belle victoire", a indiqué Alain Houpert au micro de France 3 Bourgogne. "C'est aussi un peu la défaite de la métropole [de Dijon, ndlr] qui voulait s'imposer dans le jeu, qui n'a pas réussi. Donc c'est une victoire des territoires."
 
 


Saône-et-Loire

Trois postes de sénateurs étaient à pourvoir dans le département, où l'élection se fait au scrutin proportionnel (sur des listes). Après des élections municipales qui n'ont pas bousculé l'équilibre des forces dans le département, le suspens était relatif.

La Saône-et-Loire conserve donc deux sénateurs de droite et un sénateur socialiste. Marie Mercier (sortante) et Fabien Genet (maire de Digoin) sont élus sur la liste divers droite. Fabien Genet devra donc choisir entre maire et sénateur, la loi n'autorisant plus le cumul de ces deux mandats. Le sénateur socialiste Jérôme Durain conserve son siège.
 
 

  

Yonne

Deux postes de sénateurs étaient à pourvoir dans le département, où l'élection se fait au scrutin majoritaire (sur des noms). Dominique Verien (UDI), sénatrice sortante, est réélue dès le premier tour de scrutin, avec 64% des suffrages. Le second tour a été remporté par Jean-Baptiste Lemoyne (LREM), actuel secrétaire d'État du gouvernement de Jean Castex, avec 52,6% des voix. C'est donc sa suppléante, Marie-Agnès Evrard, qui devrait siéger à sa place tant qu'il reste au gouvernement.
 
 
 
 
Il n'y a pas de résultats pour la Nièvre, puisqu'il n'y avait pas d'élection. Le mandat des deux sénateurs du département, Nadia Sollogoub et Patrice Joly, débuté en 2017 se poursuit encore trois ans.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique élections