SNCF : Guillaume Pepy assure qu'il n'y aura pas moins de contrôleurs en 2017

© MaxPPP
© MaxPPP

Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, était l'invité de France 3 Bourgogne jeudi 16 février 2017. Il a répondu notamment à la question de la fin de la présence systématique d'un contrôleur dans chaque train en Bourgogne-Franche-Comté.

Par M. F.

À partir du mois de juillet, la présence d'un contrôleur dans les trains régionaux ne sera plus obligatoire dans la région. En Bourgogne, cinq lignes sont concernées dont la très empruntée Dijon-Mâcon, ou encore Laroche Migennes-Paris. Ces TER, où 60% des passagers sont des abonnés, seront désormais contrôlés en gare avant le départ ou à l'arrivée, mais aussi par des patrouilles volantes. Et c'est le conducteur qui sera la responsable de la sécurité à bord.

Les syndicats sont vent debout contre cette décision. Ils craignent de nombreuses suppressions d'emplois et surtout un appauvrissement du service public.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Guillaume Pepy, le PDG de la SNCF, invité de France 3 Bourgogne ce jeudi, a balayé cette inquiétude. 

"Je voudrais rétablir la vérité. Il n'y a pas de suppression de postes de contrôleurs en 2017", a-t-il expliqué dans le 19/20. "C'est une expérimentation d'une organisation du travail où les contrôleurs, au lieu de travailler seuls dans le train, vont travailler en équipe."

"Cette organisation du travail existe depuis trente ans en région parisienne, pour 5 000 trains par jour. Donc ce n'est pas une nouveauté." 

"Vous savez, quand un de nos contrôleurs a 200 ou 300 personnes dans un train, c'est une illusion de penser qu'il peut les contrôler en 30 kilomètres", a-t-il ajouté. "Donc si on veut lutter contre la fraude, renforcer la sécurité, il faut être en équipe."

Se réorganiser pour être plus efficace

Interrogé sur les prix des billets de trains, le président de la SNCF a assuré  : "Pour pouvoir baisser les prix, il faut baisser les coûts. C'est ce que nous sommes en train de faire. C'est-à-dire nous réorganiser, améliorer notre efficacité."

Il a également précisé sur le confort des voyageurs que les anciens Corail vont disparaître. "Avec la présidente de région Marie-Guite Dufay, nous sommes en train de simplifier les matériels qui circulent dans la région pour n'avoir que des matériels modernes, neufs."

300 recrutements dans la région

Un forum des métiers de la SNCF est organisé vendredi à Dijon, de 10h à 18h30 au parc des expositions"Ces 300 emplois correspondent à une quinzaine de métiers différents", a précisé Guillaume Pepy. "Ça va de la personne qui va être aiguilleur sur les lignes, à quelqu'un qui va entretenir le matériel, en passant par les contrôleurs, ou des personnes qui vont conduire le tram et les bus à Dijon. Il y a vraiment une palette de métiers différents".


Revoir l'interview de Guillaume Pepy en intégralité
Le PDG de la SNCF Guillaume Pepy invité du 19/20

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus