TAXE D'HABITATION 2019. De combien baisse-t-elle dans votre commune en Franche-Comté ?

© Rémi DUGNE - maxPPP
© Rémi DUGNE - maxPPP

Vous avez reçu votre feuille d'impôts ? La taxe d'habitation baisse pour la seconde année consécutive. Une baisse qui va se poursuivre progressivement jusqu'en 2023. Quel est le gain moyen en 2019 chez vous ? Commune par commune, consulter notre carte. 

Par Sophie Courageot et Pascal Sulocha

Taxe d'habitation : où-en est la réforme ? 

La baisse de la taxe d'habitation a commencé en 2018. Elle concerne votre résidence principale seulement.

La facture s'allège progressivement : 30 % en 2018, la baisse atteint 65 % en 2019.

Pour 80% des foyers, 2019 est la dernière année de paiement de la taxe d'habitation sur leur résidence principale. En 2020, ils en seront totalement exonérés.

Pour les 20% de foyers restant, la taxe d’habitation sera supprimée en trois ans. La dernière année de paiement sera 2023.

La taxe d'habitation c'était 3,7 milliards d'euros de revenus pour les communes francaises. La suppression de cette taxe, actuellement principale recette fiscale des communes, sera compensée "à l'euro près", s'est engagé le gouvernement. 


Vous payez votre taxe d'habitation dans le Doubs ? 

En 2019, le gain moyen s'élèvera à 350 € pour les 145.521 foyers du département du Doubs concernés.
 

Vous payez votre taxe d'habitation dans le Jura ?

 En 2019, le gain moyen s'élèvera à 319 € pour les 76.390 foyers du département du Jura concernés.


Vous payez votre taxe d'habitation en Haute-Saône ?

En 2019, le gain moyen s'élèvera à 241 € pour les 703514 foyers du département de la Haute-Saône concernés.


Vous payez votre taxe d'habitation dans le Territoire de Belfort ?

En 2019, le gain moyen s'élève à 335€ pour les 38 869 foyers du Territoire de Belfort concernés.


Des élus critiquent la suppresssion de la taxe de l'habitation

Promesse du candidat Macron, la suppression de la taxe d'habitation est destinée à redonner du pouvoir d'achat aux ménages. Mais c'est une "faute lourde" et les compensations proposées "compliquent" et "éloignent" les impôts locaux des citoyens, a dénoncé le 16 octobre le député LR et président de la commission des Finances Eric Woerth, en plein examen du budget.

"Tout le monde veut de la proximité, du collaboratif, du circuit court. La taxe d'habitation, c'est un circuit court fiscal. Ca vous permet de dire: +je paye tant, mais j'ai une crèche+", a souligné l'ancien ministre du Budget.

 "C'est une réforme qui complique la fiscalité locale et éloigne le citoyen de la décision, car il ne paye plus son impôt directement pour sa collectivité", dénonce l'ancien maire de Chantilly dans l'Oise. 

Sur le même sujet

Les + Lus