Cet article date de plus de 8 ans

Belfort : cellule d'écoute à l'école où s'est suicidée la directrice

La rentrée ce matin est chargée d'émotion à l'école René Rucklin, école où la directrice a été retrouvée pendue par un élève de 8 ans. Ce suicide n'est pas lié à son métier mais à un drame familial. Une cellule d'écoute a été mise en place pour enfants et parents.
L'émotion était grande ce matin à l'école René Rucklin des Résidences à Belfort
L'émotion était grande ce matin à l'école René Rucklin des Résidences à Belfort
L'école René Rucklin dans le quartier des Résidences, est encore sous le choc. Samedi matin, la directrice, âgée de 54 ans, a été retrouvée pendue à l'intérieur de l'école par un enfant de 8 ans. L'école était fermée cette matinée-là sauf pour quelques élèves qui suivaient des cours d'arabe.
Ce lundi matin n'était pas comme les autres. Une cellule d'écoute psychologique a été mise en place pour les enfants et leurs parents. Une douzaine de professionnels de santé, médecins, psychologue et infirmières, restera dans l'école aujourd'hui et demain. Cette école accueille 200 élèves.
A l'entrée du groupe scolaire, ce matin, une lettre, écrite par les filles de la directrice, était affichée. Elles disent que la mort dramatique de leur mère n'est pas dûe au travail de leur mère mais qu'il s'agit de la conséquence d'un drame familial.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation