• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Belfort : un gendarme accusé de vol s'immole devant le tribunal

© Frédéric Buridant
© Frédéric Buridant

Un ancien gendarme, récemment rayé des cadres, s'est immolé, vendredi 18 avril, sur la voie publique, devant le tribunal de Belfort. L'homme, âgé de 44 ans, s'est aspergé avec un jerrican d'essence avant de se mettre le feu. Son pronostic vital était engagé, vendredi en fin de journée.

Par France Télévisions

 

Un vigile du tribunal, témoin des faits, s'est saisi de deux extincteurs trouvés dans les locaux du tribunal pour éteindre les flammes sur le corps de l'homme, avant l'arrivée des secours.
La victime est un ancien gendarme de l'unité de sécurité routière du Territoire de Belfort, avec 25 ans d'exercice, en procédure judiciaire pour vol de parfums. Il a été radié des cadres de la gendarmerie il y a quelques jours. Il a toujours nié les faits dont il est accusé.
Très grièvement bléssé, il a été transporté au service des grands brûlés de l'hôpital de Metz.

L'immolation d'un homme devant le tribunal de Belf
Un reportage de Emmanuel Thierry et Frédéric Buridant avec les interview de David Combeau : agent de sécurité au palais de justice et Me Jean-Baptiste Euvrard : avocat de la victime

 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus