1er mai : manifestation à Belfort sous le signe de la solidarité avec les salariés de GE

Ce samedi 1er mai, jour de lutte commune pour les manifestants réunis dans les rues de Belfort. Ils ont convergé vers le site de General Electric pour apporter leur soutien aux salariés en lutte pour la sauvegarde de leur emploi.

Un 1er mai solidaire chez General Electric à Belfort
Un 1er mai solidaire chez General Electric à Belfort © F. Le Moing

La pluie et un thermomètre en berne n’ont pas dissuadé les belfortains de battre le pavé ce samedi matin au départ de la Maison du peuple en direction de la porte des Trois chênes sur le site de General Electric. ils étaient environ 300 à défiler masqués et armés de parapluies. 

Depuis Jeudi, les salariés de l’entité Steam de General Electric bloquent le départ d'un composant de turbine destiné à une centrale nucléaire anglaise. Une action pour protester contre le plan social qui touche cette filière nucléaire du géant américain en France. 144 postes sont  toujours menacés et les négociations autour du plan social sont prévues pour durer jusqu’au 18 mai alors il ne faut rien lâcher pour les responsables syndicaux :« on a décidé de monter d’un cran, explique Olivier Helari  élu CFDT, malheureusement on est dans un rapport de force. On reste très correct on est respectueux mais on ne nous laisse pas le choix ».

Blocage du convoi exceptionnel qui doit emmener la turbine au Royaume-Uni
Blocage du convoi exceptionnel qui doit emmener la turbine au Royaume-Uni © F. Le Moing

Moi en tant que salarié je garde espoir parce c’est nous qui fabriquons ces machines

Olivier Helari, élu CFDT GE Steam Power

Un campement de fortune a été installé et les salariés se relaient pour passer la nuit sur place et ils sont bien décidés à tenir le plus longtemps possible. « Il faut être unis pour limiter la casse industrielle. Jusque-là, ils ne nous écoutaient pas, ils nous ont un peu pris pour des cons maintenant ils sont obligés de nous écouter, ils peuvent plus faire semblant ».

Mardi prochain 4 mai, le député Ian Boucard devrait alerter l’Assemblée nationale sur la situation du site belfortain lors des questions au gouvernement. Une tribune signée par le Grand Belfort, le Département, la Région et les parlementaires devrait également paraître dans la presse pour interpeller Emmanuel Macron.
Enfin, les élus appellent la population et l’ensemble des syndicats à venir soutenir les salariés de GE Steam Power lors d’une manifestation, mercredi 5 mai prochain.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie social manifestation general electric région bourgogne franche-comté politique