Amiante à Alstom Belfort : les salariés déboutés restent déterminés

© Maxppp
© Maxppp

C'est un nouveau bras de fer qui attend les salariés d'Alstom Belfort exposés à l'amiante. Après avoir perdu leur procès pour cause de prescription, ils ont annoncé ce samedi matin à Belfort vouloir engager un autre recours. Reportage.

Par France 3 Franche-Comté

Les 18 hommes demandaient à la justice de reconnaître un "préjudice d'anxiété". En première instance, les juges ont estimé qu'il y avait prescription. Les salariés avaient donc fait appel et réclamaient 20.000 euros en compensation du préjudice subi. La cour de cassation avait fini par confirmer la décision de la cour d'appel de Besançon, en février dernier. 

Du côté du syndicat CGT, dont 700 dossiers ont été portés aux prudhommes, on expliquait déjà après cette décision que le combat continuerait. Les salariés restent en effet déterminés pour que leur préjudice d'anxiété soit reconnu. Ils useront de tous les recours. "C'est la politique qui a fait qu'Alstom ne sera jamais condamné" nous a expliqué un des plaignants. 

Découvrez le reportage de Vanessa Hirson et Eric Debief : 
Amiante à Alstom Belfort : les salariés déboutés restent déterminés
Intervenants : Gérard Plotz - Ex-salarié d'Alstom, Michel Dussouillez - Ex-salarié d'Alstom, André Chamy - Avocat des ex-salariés d'Alstom, Daniel Grillon - Ex-salarié d'Alstom, Michel Dussouillez - Ex-salarié d'Alstom.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus