Belfort : Marie-Laure Duchanoy, tête de liste RN, n'est pas inscrite sur les listes électorales !

Marie-Laure Duchanoy, tête de liste du Rassemblement National, ne pourra pas voter pour elle : la commission électorale a refusé son adresse. Elle loue un appartement à Belfort. Son adresse n'a pas été validée car elle n'a pas mis son nom sur la boîte aux lettres. 
Marie-Laure Duchanoy, tête de liste RN, à Belfort
Marie-Laure Duchanoy, tête de liste RN, à Belfort
Marie-Laure Duchanoy est en colère : la commission électorale de la mairie n'a pas validé son adresse.

La tête de liste RN est propriétaire d'un appartement dans une commune de moins de 1.000 habitants dans le Pays de Montbéliard. Elle ne veut pas divulguer le nom de ce village "pour des raisons de sécurité" : "J'ai déjà reçu des menaces de mort. D'ailleurs, c'est pour les mêmes raisons que je n'ai pas mis mon nom sur la boîte aux lettres de l'appartement que je loue depuis le 1er décembre 2019, avenue Jean Moulin, à Belfort."
Résultat : le courrier envoyé par la mairie est revenu avec la mention "Inconnue à cette adresse" ! Donc, la commission électorale a refusé l'inscription de Marie-Laure Duchanoy sur les listes électorales.

Jointe par téléphone, la tête de liste RN est en colère contre le maire de Belfort, Damien Meslot, LR : "Damien Meslot est prêt à tout. Je ferai un communiqué de presse prochainement pour que les Belfortains connaissent ses méthodes. Il n'attaque pas ses adversaires sur le fond. Je m'en doutais mais je le pensais plus sûr de son bilan, plus valeureux. Il n'a de républicain que le R de "LR". Ses méthodes sont dignes de l'ancien bloc de l'Est ! En plus, je n'ai jamais été invitée à cette commission. C'est un déni de démocratie."

Damien Meslot, maire LR de Belfort, joint par téléphone, clame sa bonne foi : "Il n'y a pas de raison de faire une exception. La loi est la même pour tous. Mme Duchanoy avait 48 heures pour faire des observations suite à la commission. Elle ne l'a pas fait !"
Pour être inscrit sur une liste électorale, il faut payer des impôts sur cette commune en étant locataire de son habitation principale ou de sa résidence secondaire depuis au moins 6 mois, propriétaire d'un logement ou de terrain ou encore être commerçant.

Une autre difficulté, celle-là beaucoup plus difficile à surmonter, attend Marie-Laure Duchanoy. Elle avoue : "Je n'arrive pas à finaliser ma liste. Il me manque encore une dizaine de femmes pour la terminer." Elle dispose encore de 4 jours, jusqu'à jeudi 18 heures, pour déposer à la préfecture une liste de 43 noms.

Avec la fameuse "prime au sortant", sans une liste du Rassemblement National et avec une gauche très divisée, Damien Meslot pourrait être élu dès le premier tour. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections