Belfort : un soutien-gorge connecté pour détecter bientôt les cancers du sein ?

© Eric Debief - France Télévisions
© Eric Debief - France Télévisions

Le projet franco-suisse est en cours de développement à l'hôpital du Nord Franche-Comté. L'idée est de détecter avec ce soutien gorge les écarts de température sur un sein, et identifier de façon précoce les tumeurs chez les femmes. 

Par Sophie Courageot

Pour l'instant, ce soutien-gorge connecté n'existe que sur le papier. SBra, c'est son nom est un projet mené par plusieurs entités, en premier lieu le centre hospitalier de Trévenans près de Belfort, mais également  : l’UTBM et l’ENSMM en France, CSEM, ZTC Tech SA et le Centre du sein de Genève en Suisse. Un projet de recherche de plus d'un million d'euros. 

20 personnes travaillent sur le projet depuis janvier 2019, Des mathématiciens, des étudiants en microtechniques, des sociologues et des médecins, tous francs-comtois ou suisses. 


Comment fonctionnera le futur soutien-gorge connecté ?  


"Notre but c'est de détecter cette différence de température entre la température du  corps et la température dégagée par une tumeur" explique Zeina AL MASRY, docteur en mathématiques appliquées.

L'intelligence artificielle permettra ensuite de decrypter ces données, de localiser la tumeur, et sa taille. 
 
© Eric Debief - France Télévisions
© Eric Debief - France Télévisions


Les premiers essais cliniques pourraient se dérouler en juin 2020 sur des patientes. Pour le Docteur Christine Devalland, spécialiste du dépistage du cancer du sein, à l'hôpital Nord Franche Comté, ce nouvel outil serait particulièrement intéressant pour les personnes à risques qui doivent éviter d'accumuler les rayons des actes de mammographie. 

Le cancer du sein est le premier cancer à toucher les femmes. Le futur soutien-gorge pourrait dans le futur être mis en vente à destination des médecins, ou des pays en voie de développement ou le dépistage n'existe peu ou pas. 

Le cancer du sein touche en France 58.459 femmes par an, 12.416 femmes en sont mortes en 2018. Le cancer du sein peut être découvert à un stade précoce grâce à un dépistage par mammographie. Un programme de dépistage organisé est proposé en France à toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans. 

 
Soutien gorge connecté pour détecter le cancer du sein
Le soutien gorge intelligent est un projet franco-suisse débuté il y a un an en Franche Comté, toujours en cours d'élaboration, il pourrait devenir un outil permettant de mieux dépister le cancer du sein, première cause aujourd'hui encore de mortalité par cancer chez la femme. Rémy Poirot, Eric Debief


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus