FIMU 2018 : l'instrument insolite du groupe Kokondo Zaz à découvrir ce soir

© Sébastien Bozon, AFP
© Sébastien Bozon, AFP

Sahab Koanda et son groupe Kokondo Zaz est arrivé une semaine avant les autres musiciens pour fabriquer "la machine à musique" dont ils se serviront une fois sur scène au FIMU 2018. L'instrument a été terminé hier, mercredi 16 mai, et sera joué à partir de ce soir à Belfort.

Par Robin Crumière

C'est ce qui fait tout le charme de ce groupe de musique traditionnelle burkinabé. Kokondo Zaz est connu sur la scène musicale pour fabriquer ses instruments de musique à partir de déchets et de matériaux de récupération.

Concentré sur l'art à partir de la récupération depuis une vingtaine d'année, c'est en 2011 que Sahab Koanda a décidé d'appliquer la même recette dans le milieu musical. Entre les déchetteries et les Emmaüs du Territoire de Belfort, il récupère au fil des découvertes plusieurs pièces métalliques, en bois ou encore en plastique. Ensuite, le groupe se sert de son imagination et de son ingéniosité pour fabriquer l'instrument insolite et exceptionnel qui sera sous les feux de la rampe lors du Festival International de Musiques Universitaires.

Pour cette 32ème édition du FIMU, Sahab a récupéré avec son technicien et ses sept musiciens plusieurs casseroles, tuyaux et poêles qu'il a entreposé dans une salle de l'école d'art Gérard Jacot. Grâce à ses créations uniques, Sahab Koanda et le groupe Kokondo Zaz ont un double objectif. Ils mettent en valeur l'absurdité de la société contemporaine : à surconsommer, les déchets s'accumulent et les espaces de stockage sont de plus en plus pleins. Kokondo Zaz montre qu'avec de l'imagination, ses déchets peuvent être réutilisés d'une très bonne manière.

Le second but, c'est de transmettre un message à la jeunesse africaine : "Nous ne devons plus être imitateurs, mais créateurs. Les Africains ont une énorme richesse, leur culture, et ils doivent en être conscients et fiers. Ils doivent comprendre qu’ils ne sont pas faits pour consommer de la culture importée, alors qu’ils attendent parfois que les Occidentaux leur fournissent tout."

Sa machine à musique "made in Franche-Comté" et peinte aux couleurs du Burkina-Faso, est à découvrir ou plutôt à écouter à partir de ce soir au FIMU de Belfort. Kokondo Zaz se produira quatre fois sur la scène du festival :
  • Jeudi 17 mai de 18h à 18h45 à l'école d'art Jacot de Belfort ;
  • Vendredi 18 mai de 23h30 à 00h30 sur la scène de l'Arsenal de Belfort ;
  • Samedi 19 mai de 23h30 à 00h30 sur la scène de la Savoureuse, Pont des Arts à Belfort ;
  • Puis lundi 21 mai de 17h30 à 18h30 sur la scène de l'Arsenal de Belfort.



Pour vous donner un avant-goût de la bête, voyez la vidéo. Et pour plus d'informations, cliquez ici.
Kokondo Zaz jouera de son instrument insolite au FIMU 2018
Kokondo Zaz - Live Café Concert au Centre Culturel Français
Le FIMU au 1er jour
Plateau de Vanessa Hirson. À l'image Maxime Meuneveaux.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus