General Electric : discussions interrompues entre syndicats et direction

Depuis 10 heures ce matin, syndicats et direction échangeaient  sur les conditions de réorganisation de l'entreprise. Mais vers 11h, la CGT a souhaité quitter la table.
Le piquet de grève du 10 octobre dernier
Le piquet de grève du 10 octobre dernier © Michael DESPREZ/Maxppp
Depuis 10 h, les discussions avaient  repris avec le directeur des opérations industrielles de General Electric Power pour l’Europe,  Patrick Maffeis.
Comme vendredi, les représentants de l’intersyndicale CFE-CGC, CGT, SUD voulaient défendre leurs points de vue dans le cadre de la réorganisation de l'entreprise. 

Les syndicats souhaitaient entre autres la mise en place d'un plan de départ volontaire et pas de licenciement contraint , le maintien à Belfort d'un patron avec des responsabilités, la conservation sur le site de Bourogne de la ligne combustion stator.

Mais en fin de matinée les représentants de la CGT n'y trouvaient pas leur compte, ils ont demandé la suspension des discussions afin de se rendre devant l'entreprise. Ils souhaitent faire part de l'évolution des négociations à leurs camarades.

Voyez l'intervention de Cyril Caritey , délégué CGT dans notre journal de midi, interrogé par notre collègue Vanessa Hirson.
La cgt quitte la discussion

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
general electric économie