“Ne pas croire que parce que l'on est maire, on est quelqu'un” : A 82 ans, Guy Mouilleseaux a beaucoup appris

Guy Mouilleseaux, maire de Bessoncourt dans le Territoire de Belfort / © Eric Debief - France Télévisions
Guy Mouilleseaux, maire de Bessoncourt dans le Territoire de Belfort / © Eric Debief - France Télévisions

24 ans de mandat. Il raccrochera en mars prochain. Guy Mouilleseaux, est maire de Bessoncourt dans le Territoire de Belfort. Quatre mandats à son actif. Il n'a pas vu le temps passer.  

Par Sophie Courageot

À quatre mois des élections municipales, moins de trois maires sur dix ne souhaitent pas se représenter pour un nouveau mandat, selon une étude publiée la semaine dernière par le CEVIPOF et de l'Association des Maires de France. 

Guy Mouilleseaux est de ceux-là. À 81 ans, cet ancien professeur de maths, ne briguera pas un cinquième mandat. Faites le calcul, voilà 24 ans qu'il est le premier magistrat de la petite commune de Bessoncourt dans le Territoire de Belfort, 1.220 habitants. 

"Je ne me suis pas ennuyé, je n'ai pas vu le temps passer. Si c'était à refaire, je recommencerais" dit-il. Guy Mouillesseaux est né à Bessoncourt. En 1983, il intègre le Conseil municipal. En 1986, il devient adjoint en charge de l’urbanisme. En 1995, il se présente sur une liste DVG et est élu. 

"En quatre mandats, j'ai appris à côtoyer des gens, voir du monde. Au début, je connaissais beaucoup de gens, puis la population a changé. J'ai appris à écouter les gens, à être patient.... Il y a des fois, où l'on n'est pas content, il faut relativiser" explique Guy  Mouilleseaux qui se dit encore plus philosophe qu'avant. 

 
Portrait Guy Mouilleseaux, maire de Bessoncourt
A Bessoncourt dans le Territoire de Belfort, le maire âgé de 81 ans est élu depuis 1995 ne se représentera pas en mars prochain. Dans sa commune de près de 1300 habitants, il a réalisé beaucoup de choses. Il aime sa fonction mais il veut laisser la place aux jeunes. Qu'a-t-il appris en 24 ans de fonction ? Reportage de Vanessa Hirson et Eric Debief.


Pour lui, être maire, c'est un enrichissement personnel, mais aussi une lourde charge de travail, il le reconnaît. "Un bon maire, c'est avoir de la patience. Et surtout ne pas croire que parce qu'on est maire, on est quelqu'un. On n'est pas un homme ou une femme de pouvoir quand on est maire, on est au service des autres et quelques fois, on aurait bien envie de leur botter les fesses"  explique l'élu.

En 24 ans de mandat, Guy Mouilleseaux a vu évoluer le travail des maires et des secrétaires de mairie. "C'est devenu de pire en pire. De plus en plus de bureaucratie, les services de l'Etat sont là pour nous contrôler plus que pour nous aider. Ce n'était pas le cas lors de mon premier mandat. Une secrétaire de mairie d'il y a 25 ans serait perdue !" confie le maire de Bessoncourt.

Sa commune comporte une vaste zone commerciale. Sur le plan financier, Guy Mouilleseaux ne s'estime pas le plus mal loti. La commune a pu agrandir son école, créer une médiathèque, un péri-scolaire, une salle des fêtes. 

À la fin de son mandat, l'élu sait déjà qu'il occupera son temps autrement. Il va faire plus de vélo, sa passion.

Sur le même sujet

Les + Lus