PHOTOS. Eurockéennes 2019 : NTM, de la bombe bébé

Kool Shen et Joey Star sur la grande scène des Eurockéennes de Belfort. / © Photo Sarah Rebouh
Kool Shen et Joey Star sur la grande scène des Eurockéennes de Belfort. / © Photo Sarah Rebouh

Le groupe de hip hop emblématique NTM a complètement retourné la grande scène des Eurockéennes. On y était. Qu'en avons nous pensé ? On vous raconte dans cet article.

Par Sarah Rebouh

Ils ont un siècle à eux deux. Les gars du 9.3 ont choppé des rides, un peu de ventre mais envoient du son et des rimes d'une puissance extrême. Kool Shen et Joey Star ont littéralement enflammé la grande scène des Eurockéennes en milieu de soirée ce jeudi.
 
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh

Pour être aux premières loges, il ne fallait pas être en retard. La foule était compacte et dense jusqu'en haut de la butte, comme on l'a rarement vu sur les Eurocks. Certains festivaliers ne s'en sont d'ailleurs pas remis. Entre les malaises et les tensions montantes à cause des bousculades, les moins courageux (ou les plus fragiles) ont rapidement fait demi tour face à l'incroyable marée humaine qui se postait devant l'un des groupes de hip hop les plus connus de France. 
 
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh

Suprême NTM a vécu son âge d'or dans les années 90 mais il semblerait que, de un personne ne les ait oubliés, de deux les plus jeunes les connaissent tout aussi bien. Toutes les générations se sont retrouvées sur des sons mythiques comme "Paris sous les bombes", "Ma Benz" ou encore "Laisse pas trainer ton fils", tout ça à base de popopopo.

Les deux quinquagénaires, spécialistes du chambrage ont passé une partie de leur temps à haranguer la foule pour "plus de bruiiiiit !!!" ; Joey Star allant même jusqu'à demander à certains s'ils souffraient d'arthrite ou si c'était un rassemblement du 3ème âge... le petit farceur. DJ Pone, Lord Kossity, Nathy ou encore Daddy Mory de Raggasonic ont apporté leur pierre à l'édifice en réussissant eux-aussi à créer un véritable dance floor géant devant la grande scène. 
 
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh

Après 1h30 de concert, des jumps dans tous les sens, des 9.3 représente en veux-tu en voilà, les deux hyperactifs s'en sont allés, lessivés, tout comme les festivaliers. Franchement, on ne sait pas vous mais pour nous c'était "de la bombe bébé boom".
 
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh
© Photo Sarah Rebouh

>> Découvrez tous nos articles sur Les Eurockéennes de Belfort.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus