Porte-drapeaux de père en fils, ils perpétuent le souvenir de la Grande guerre au fil des générations

durée de la vidéo : 00h01mn42s
Jean-François Bloch et son fils Olivier sont tous deux porte-drapeaux au sein du Souvenir français ©Rémy Poirot / France Télévisions

Jean-François Bloch et son fils Olivier, 36 ans, ont tous les deux été porte-drapeaux du Souvenir français sur le territoire de Belfort. Ils veulent transmettre la mémoire des morts pour la France au fil des générations.

Olivier Bloch, 36 ans, montre le drapeau tricolore du Souvenir français du Territoire de Belfort. "Je le porte à chaque cérémonie", précise-t-il. L'homme est l'un des plus jeunes porte-drapeaux du territoire. “Je le fais depuis plus de quinze ans. Ça a toujours été pour moi normal", décrit-il au micro de notre journaliste, Sarah Francesconi.

C'est un engagement familial que l'homme fait perdurer. Son père, Jean-François Bloch, est délégué général du souvenir français du Territoire de Belfort. Lui-même a été porte-drapeau dans les années 90. 

“Je transmets cette mémoire à mon fils, mais pas qu’à lui. [Notre association] a des délégations dans chaque département. Ce sont des gens qui perpétuent le souvenir en entretenant les sépultures quand elles sont en déshérence, pour éviter que la mémoire de tous ces combattants ne sombre dans l’oubli. Ça m’importe de le faire par respect pour ceux qui se sont battus pour que nous puissions vivre libre, qui ont fait le sacrifice de leur vie", explique Jean-François Bloch.

On se dit qu’oublier ceux qui ont fait ce sacrifice, c’est un peu les tuer une deuxième fois.

Jean-François Bloch

Délégué général du souvenir français du Territoire de Belfort

Transmettre aux jeunes générations

Tous deux ont pour objectif la transmission de la mémoire "aux jeunes générations". "Nous avons signé des conventions avec des établissements scolaires pour que les drapeaux soient aussi portés par des jeunes", explique Jean-François Bloch. "Je voulais être présent pour aider les anciennes générations pour le renouvellement, pour que le flambeau soit transmis de génération en génération", exprime Olivier. 

Sur le monument aux morts de la commune se trouve par ailleurs le nom de l'un de leur ancêtre, Jean Berheim, grand-oncle de Jean-François Bloch. Lui est décédé sur le champ de bataille, à Bouchavesnes-Bergen, dans les Hauts-de-France. Pour participer à l'hommage, père et fils étaient présents ce 11 novembre pour la cérémonie à Belfort. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité