Tout savoir sur le défilé de la Garde Républicaine ce weekend à Belfort pour le centenaire du département

Dans le cadre des festivités du centenaire du Territoire de Belfort, une centaine de cavaliers de l'Est de la France seront présents les 17 et 18 septembre. Le clou du programme sera sans conteste le spectacle proposé par la Garde Républicaine.

La Garde Républicaine assure le protocole militaire de l'Etat et la sécurité des palais nationaux. Elle est commandée par un général de division, elle comprend deux régiments d'infanterie, un régiment de cavalerie, un état major et différentes formations musicales (orchestre et chœur de l'Armée Française).

Le programme du passage de la Garde Républicaine

Dimanche 18 septembre, à 10 heures, ce sera le temps fort de ce weekend placé sous le signe du cheval. La possibilité pour les passionnés inscrits auprès du comité départemental d'équitation, de suivre à cheval dans les rues de Belfort, les gardes républicains et leurs montures.
Pour cela, les cavaliers "amateurs" s'installeront dès la veille au soir aux pieds des remparts belfortains pour y passer la nuit avec leurs chevaux. Dimanche matin à 10h, la Garde Républicaine entamera sa parade de 4 kilomètres dans les rues de la ville, avec un départ porte de Brisach, un passage place d'Armes, dans la rue piétonne et place de la préfecture avant de rejoindre le point de départ rue sous le rempart.

Les festivités liées à la Garde Républicaine débuteront dès le samedi 18h avec une aubade de la fanfare de la Garde Républicaine à pieds, proposée Place d'Armes à Belfort.

Un événement atypique qui ravit Florian Bouquet, le président du conseil départemental du Territoire de Belfort.

C'est un honneur de recevoir la Garde Républicaine. ce centenaire est plus que jamais l'occasion de rappeler l'attachement fort du département à ce corps militaire qui participe au bon fonctionnement des institutions et fait rayonner la France à l'international. Ils incarnent les valeurs de courage et de dévouement qui sont chers à notre département.

Florian Bouquet, Président LR du Conseil départemental du Territoire de Belfort.

Equi-Vauban

En ce qui concerne les 100 cavaliers qui auront le privilège de suivre les prestigieux chevaux de la Garde Républicaine, ils participent en fait à une randonnée annuelle baptisée cette année Equi-Vauban. C'était au départ il y a plus de 20 ans, une grande randonnée équestre interdépartementale. Exceptionnellement rebaptisée cette année Equi-Vauban à l'occasion du centenaire, elle retrouvera l'an prochain, une dénomination plus habituelle et liée à la grande région : "le grand régional du tourisme équestre".

Le principe reste le même, tour à tour, les départements de la région organisent une fois par an, une grande randonnée équestre pour promouvoir l'activité.

Les chevaux de la Garde Républicaine dès vendredi dans le Territoire-de-Belfort

Afin de permettre aux gardes républicains et aux animaux de travailler dans de bonnes conditions, leur accueil est organisé en amont de la randonnée de dimanche.

Vendredi après-midi les chevaux de la Garde Républicaine viendront occuper pour trois jours les box du centre équestre "équitation passion", à Chèvremont. Les 24 chevaux de l'un des corps les plus prestigieux des forces armées, seront choyés à volonté par les 32 gardes républicains qui les accompagnent.

Une tâche courageuse et passionnante confiée à la présidente du comité départemental d'équitation du Territoire-de-Belfort, Anne Schaeffer.

Cela va être génial de pouvoir échanger avec tous ces passionnés de chevaux et de musique. Pouvoir se retrouver pour partager sa passion , sa culture, avec un tel corps d'élite sera un véritable privilège, nous avons beaucoup de chance de les accueillir à Belfort et d'en faire profiter le public.

Anne Schaeffer, présidente du comité départemental d'équitation.

La création du département, il y a un siècle

 En janvier 1921 Edmond Miellet député de Belfort demande devant l'Assemblée Nationale la création d’un département de Belfort. Le plus petit département de France.

Comme détaillé sur la page du département, il s’appuie sur :  

  • un argument démographique : le Territoire est aussi peuplé que les Hautes Alpes 
  • un l’argument économique : le Territoire se suffit en matière d’imposition 
  • un l’argument administratif de promotion pour les administrateurs et
  • un argument patriotique, le Territoire a bien mérité de la Nation cette reconnaissance. 

La proposition est adoptée par le Parlement dans la loi de finances de décembre 1921.  

Au journal officiel du 18 février 1922 un décret d’application porte le nombre des préfectures de 3ème classe est de 43 au lieu de 42. Belfort est cette 43e préfecture.  

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité