VIDEO. Champagney-Belfort : la guerre de l'eau aura-t-elle lieu ?

Le Grand Belfort a commandé une étude pour se raccorder à Champagney, qui dispose d'une réserve énorme de 13 millions de m3. Les Hauts-Saônois n'étaient pas au courant et s'indignent de la méthode. Et de l'idée même d'approvisionner leurs voisins, car la Haute-Saône a manqué d'eau cet été.

A Champagney, le Rahin alimente ce plan d'eau, convoité par les Belfortains...
A Champagney, le Rahin alimente ce plan d'eau, convoité par les Belfortains... © Quentin Redonnet France Télévisions
Les élus de Haute-Saône ont appris par hasard (les plaisantins disent grâce une fuite) que leurs homologues du Grand Belfort avaient lancé une étude sur l'eau. Un raccordement de Champagney et de son bassin alimenté par le Rahin peut-il être envisagé pour alimenter Belfort et son agglomération ?

Cette fuite a mis le feu au poudre : les élus de Champagney et des environs sont furieux. Non seulement ils auraient aimés être "au courant" mais, en plus, ils estiment que ce n'est pas du tout souhaitable. L'eau devait être "remontée" sur Belfort et elle a manqué cet été sur le secteur de la Haute-Saône.

Après trois années de sécheresse, et pour la première fois, le Rahin s'est, en effet, retrouvé à sec. Héricourt, client "naturel" du syndicat des eaux a dû être ravitaillé par des camions citernes venant du Pays de Montbéliard.

Pour Marie-Claire Faivre, la maire de Champagney, l'eau manque : "Les personnes qui ont des puits sur leurs habitations se sont rendues compte que les puits, on en voyait le fond et que la ressource était en perdition."
De plus, selon les élus, l'environnement global doit être pris en compte. "L'eau n'est pas qu'un bien de consommation. C'est aussi un éco-système." comme l'affirme Benoît Cornu, président de la communauté de commune Rahin Chérimont.

Cette denrée rare est consommée parcimonieusement selon le syndicat des eaux. Il en est d'ailleurs très fier, le réseau ne fuit qu'aux environs des 20 %, ce qui est une performance, alors que, selon le syndicat, l'eau serait "gaspillée" par la grande agglomération.

Une réunion doit mettre autour d'une table les Hauts-Saônois et les élus du Grand Belfort prochainement. En attendant, Damien Meslot, le maire Les Républicains de Belfort et président de l'agglomération, n'a pas souhaité s'exprimer sur ce sujet.
 
Champagney -Belfort : la guerre de l'eau aura-t-elle lieu ?
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo politique polémique société