• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Volley-ball : la France vient facilement à bout du Danemark à Belfort

© Cedric JACQUOT/MaxPPP
© Cedric JACQUOT/MaxPPP

Les filles de l'équipe de France n'ont fait qu'une bouchée du Danemark. Elles se sont imposées mercredi soir, à Belfort, sur le score de 3-0. Reportage.

Par S.R

Malgré un départ un peu froid, les Françaises ont su rapidement reprendre le dessus sur une équipe danoise moins expérimentée. Devant 1300 spectateurs investis, les joueuses tricolores ont battu le Danemark 3-0 en phase de qualification européenne au Phare, à Belfort. Elles ont même bénéficié d'un beau clapping en fin de match devant un public comblé. 
Volley-ball : la France vient facilement à bout du Danemark à Belfort
Intervenants : Lucille Bauer - Equipe de France Meilleure marqueuse de la rencontre, Oriane Amalric - Equipe de France, Emile Rousseau - Entraîneur de l'équipe de France. Images : CEV Reportage : BILINSKI Aline, DEBIEF Eric et BESSAA Guillaume.
Réaction d'Emile Rousseaux, sélectionneur de l'équipe de France : "On a fait ce qu’il fallait faire, le minimum syndical pour entrer dans la compétition. Comme entraîneur, je ne peux pas être pleinement satisfait de ce que j’ai vu. Mais on a fait ce qu’on devait faire. Ce qui était positif, c’était qu’on avait un bon « mix » entre quatre routinières, Christina Bauer, Juliette Fidon, Héléna Cazaute et Amandine Giardino, qui jouent beaucoup en club, et quatre autres jeunes filles, soit qui ne jouent pas au meilleur niveau ou qui jouent peu dans leur club. C’était bien de mettre ces filles dans le bain. De ce point de vue-là, je suis pleinement satisfait, comme d’avoir pu donner du temps de jeu à Pauline Martin qui revient d’une grave blessure ou à « Lulu » Gicquel, qui a joué comme pointue, et qui a eu de très bons moments dans ce match. Je suis très content d’avoir trouvé cet équilibre. Mais je le répète, j’aimerais plus. Et attendre plus, ce n’est pas difficile pour un entraîneur. Il faut déplacer le curseur à une vitesse qui soit compatible avec les possibilités d’évolution des personnes. D’où l’on part, si on est 40e mondiales, ce n’est pas pour rien. Mais depuis deux ans, des conditions dignes de ce nom ont été mises sur pied pour les programmes d’été. On a besoin de ça, on doit travailler."

Réaction de Lucille Gicquel, joueuse : "C’était super pour un premier match, ça fait plaisir de rentrer dans la compétition comme ça. C’est une belle victoire, c’est prometteur pour la suite. On a eu un peu de mal à se mettre en place à chaque début de set, notamment au troisième, mais on s’est adaptées petit à petit. Collectivement, c’était très bien."

Durant trois semaines, les filles de l'équipe de France sont à Belfort pour préparer leur compétition (voir notre reportage). Leur prochain match a lieu le 22 août contre la Géorgie. 

Pratique : La vente des billets est ouverte sur le site de la FFVB. Plein tarif : 10 euros. Licenciés : 7 euros. Gratuit pour les moins de 10 ans. Informations au 06.16.69.26.06 
 

Sur le même sujet

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus