• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

General Electric : “je me rendrai à Belfort la semaine prochaine” annonce Bruno Le Maire ce mercredi à l'Assemblée

Ce mercredi à l'Assemblée Nationale, le ministre de l'économie Bruno Le Maire a annoncé qu'il se rendrai la semaine prochaine à Belfort pour discuter de l'avenir du site avec les syndicats de General Electric. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Ce mercredi à l'Assemblée Nationale, le ministre de l'économie Bruno Le Maire a annoncé qu'il se rendrai la semaine prochaine à Belfort pour discuter de l'avenir du site avec les syndicats de General Electric. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

Lors des questions à l'Assemblée ce mercredi, l'opposition a reproché au gouvernement sa mauvaise gestion du dossier General Electric, au lendemain de l'annonce de la suppression de 1000 emplois sur le site de Belfort. Le ministre de l'économie a annoncé sa venue pour discuter avec les syndicats.

Par Clément Jeannin

Interpellé en début de séance par la députée de la France insoumise, Danièle Obono, qui venait de déclarer que "dans ce dossier, l'intérêt national a été marchandé", le ministre de l'économie Bruno Le Maire lui a répondu qu'elle faisait "de la politique politicienne sur le dos des salariés de GE". 

"J'aurai le président de General Electric au téléphone ce jeudi, je lui demanderai d'améliorer son plan social" a précisé le ministre, rendant également hommage aux élus locaux qui "ont le sens des responsabilités".
Réaction Bruno Le Maire GE


Bruno Le Maire estime qu'il existe des solutions pour réindustrialiser le site de Belfort, par le biais de l'aéronautique, du grand carénage, de la rénovation de centrales nucléaires ou dans les énergies renouvelables et va donc en parler la semaine prochaine avec les organisations syndicales.

"Nous ne baisserons pas les bras" a conclu le ministre de l'Economie.

 

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus