Cet article date de plus de 9 ans

Il tue sa femme en Italie et se livre à la police

Les agents du commissariat de Belfort sont tombés des nues en recueillant les aveux du suspect.

Un homme s’est rendu en fin de semaine dernière dans un commissariat de police de Belfort pour s’accuser du meurtre de sa femme en Italie. Après vérification il semble bien que les décalarations de ce marocain soient véridiques.

Un homme de 42 ans s’est rendu en fin de semaine dernière au commissariat de police de Belfort pour s’accuser du meurtre de sa femme en Italie. A première vue on pourrait croire à un canular. Malheureusement la victime a bien été retrouvée sans vie à Ferrara. C'est dans cette commune du nord de l'Italie, entre Bologne et Venise, que vivait le meurtier présumé avec son épouse.

Le quadragénaire marocain est venu en France pour avouer le crime à son beau-frère qui réside à Bavilliers, dans le Territoire de Belfort. Il ne l'a pas trouvé, et ce serait pour cette raison qu'il s'est rendu dans un commissariat.

En Italie, les autorités n'avaient visiblement pas été averties de ce crime. La police transalpine a fini par retrouver la femme assassinée en suivant les indications recueillies par leurs collègues belfortains.

Le mari a été placé en détention à Besançon. Une demande d’extradition sera étudiée ce mercredi. Le meurtrier présumé ne s’oppose pas à son transfèrement vers la péninsule.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers