Cet article date de plus de 7 ans

L'heure du bilan pour les Eurockéennes 2013

L'édition 2013 des Eurockéennes de Belfort, qui s'est achevée dimanche avec le concert exclusif en France de Blur, a été la plus fréquentée en 25 ans d'existence du festival avec environ 127.000 visiteurs en quatre jours. Les meilleurs moments sont sur notre page Eurokéennes.

© France 3 Franche-Comté : Pascal Sulocha
"Le pari des quatre jours a été gagné, avec beaucoup de monde, une belle ambiance et une bonne programmation", a déclaré le président du festival Jean-Marc Pautras, lors d'une conférence de presse consacrée au bilan de cette édition.
Pour fêter ses 25 ans, les Eurockéennes sont passées avec succès de trois à quatre jours. Le festival s'était déjà tenu en quatre jours en 1992 et 1999, mais la fréquentation n'avait pas été au rendez-vous. Les organisateurs n'ont pas encore décidé ce qu'ils feraient pour l'édition 2014.

Bénéficiant d'un grand soleil, les soirées de vendredi et samedi ont affiché complet avec 33.000 visiteurs, soit la jauge maximale du site, contre 30.000 pour le jeudi et 31.000 pour le dimanche.
Plus de 17.000 personnes ont par ailleurs dormi au camping du festival.
Grâce à cette édition réussie, les Eurockéennes devraient être en excédent budgétaire, ont ajouté les organisateurs.
En 2013, le budget du festival s'est élevé à 6,7 millions d'euros, dont 10% financés par les subventions publiques, 75% par la billetterie et 25% par le mécénat, le sponsoring et les recettes publicitaires.
Nées en 1989 dans le plus petit département de France, le Territoire-de-Belfort, les Eurockéennes se sont imposées en un quart de siècle comme l'un des plus importants festivals de musiques actuelles de l'Hexagone.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
eurockéennes musique