Cet article date de plus de 8 ans

La famille de Pierre Nasica attend vérité et justice

Deux ans après la disparition brutale de leur fils, les parents de Pierre Nasica se préparent au difficile rendez-vous du procès en assises.       
Le corps de Pierre Nasica 15 ans, a été retrouvé le 1er décembre 2010 à Belfort. Le jeune lycéen a été tué de plusieurs coups de couteau.
Le corps de Pierre Nasica 15 ans, a été retrouvé le 1er décembre 2010 à Belfort. Le jeune lycéen a été tué de plusieurs coups de couteau. © AFP / Famille
Ils sont toujours restés discrets. Christine et Noël Nasica vivent depuis deux ans dans le souvenir de leur fils. "Ce souvenir nous porte. On savait que le procès aurait lieu. Il faut maintenant que justice se fasse", nous explique au téléphone la maman de Pierre. "Les proches et les jeunes qui ont connu Pierre veulent la justice", dit-elle. 

Ce rendez-vous avec la cour d'assises, ils l'appréhendent mais le savent nécessaire. Les parents de Pierre assisteront chaque jour au procès du meurtrier présumé Yacine Sid. Le copain d'enfance de leur fils sera sur le banc des accusés. Il a toujours nié avoir tué Pierre.

"Le temps depuis deux ans, nous l'avons occupé. On a l'impression que c'était hier qu'on amenait Pierre au lycée", nous confie la maman. Le couple a suivi l'évolution de l'enquête. Partie civile, il connaît le dossier dans les détails. "Ce procès sera une épreuve... on s'y prépare", explique Christine Nasica, enseignante à l'Université de Franche-Comté.

Son père l'appelait "P'tit Pierre"

Ce 1er décembre 2010 à Belfort, ces parents ont vu leur vie basculer. Ils ont perdu leur fils de 15 ans. Un grand gaillard d'1,87 m, qui aimait le sport, la gymnastique, le football et le basket. "Pierre était un jeune sain qui avait de l'appétit pour la vie. Rien n'indiquait dans son comportement quelque chose d'anormal, déclarait alors Christine Nasica.  

Pierre était allé à l'école à Dampierre-les-Bois, au collège à Beaucourt, en seconde au lycée du Grand Chenois à Montbéliard, puis au lycée Condorcet à Belfort. Un gamin à la scolarité normale. "Ce que l'on a ressenti, c'est une peine et une douleur immenses. Ce genre de fait, un jeune tué comme cela n'arrive pas souvent. C'est une injustice énorme", confiait-elle peu après le drame.

Le jour des obsèques de Pierre Nasica à Dampierre-les-Bois, l' église était trop petite pour accueillir tout le monde. "Je voudrais que vous partiez tous avec une lueur dans le coeur qui brille pour Pierre", avait déclaré très ému son père, cadre chez Peugeot.

Pierre Nasica aurait 18 ans aujourd'hui. Ses parents, son grand frère Matthieu, et quelques ami(e)s assisteront au procès.




Maître Yves Bouveresse, avocat installé à Montbéliard défend la famille de Pierre Nasica
Maître Yves Bouveresse, avocat installé à Montbéliard défend la famille de Pierre Nasica © France 3 Franche-Comté

 

Questions à Yves Bouveresse, avocat de la famille Nasica
 
  • Pourquoi ce procès est-il planifié sur sept jours ?

C'est un dossier important. Je pense que le président de la cour d'assises a voulu prendre le temps de mener les débats. C'est la première fois que j'ai une affaire aussi longue.

  • Quels devraient être les enjeux de ce procès ?
Ca va se jouer sur deux éléments : les contradictions du dossier et la personnalité de Yacine Sid. Les contradictions ne jouent pas à priori en sa faveur. Il a mené les enquêteurs en bateau. Il s'est adapté à chaque fois. Contre Yacine Sid, il y a suffisamment d'éléments à charges, les éléments de la police scientifique, et ses contradictions. Il faudra maintenant persuader la cour et les jurés....On n'est jamais à l'abri d'un détail qui peut changer le cours des débats.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
procès nasica justice