TGV Lyria renforce sa desserte de la Suisse au détriment de la Bourgogne-Franche-Comté

Une rame TGV Lyria en septembre 2019. / © Vincent Isore/MAXPPP
Une rame TGV Lyria en septembre 2019. / © Vincent Isore/MAXPPP

La compagnie ferroviaire franco-suisse modifie le 15 décembre prochain les horaires de ses trains. La région Bourgogne-Franche-Comté va perdre un aller retour quotidien qui desservait la Côte-d'Or, le Jura et le Doubs.

Par M. F. et AFP

TGV Lyria va renforcer ses liaisons à partir du 15 décembre entre Paris et les grandes villes de Suisse. Mais cette meilleure desserte de la Suisse se fait au détriment de la Bourgogne-Franche-Comté.

Les gares de Dijon, Dole, Mouchard et Frasne sont desservies par la ligne Paris - Lausanne. Les gares de Dijon et Belfort-Montbéliard TGV par la ligne Paris - Bâle - Zurich.

Certains trains qui effectuaient jusqu'ici la liaison vers Lausanne en passant par la Côte-d'Or, le Jura et le Doubs suivront désormais un itinéraire via Bourg-en-Bresse (Ain) et Genève. Cela fait un aller-retour de moins par jour.

Par ailleurs la liaison directe entre Paris et Berne, qui marquait un arrêt à Dijon à l'aller et Belfort-Montbéliard TGV au retour, n'existe plus.
 
 

Des rames à deux niveaux

Mais il y a du mieux du côté du confort à bord des trains. La compagnie franco-suisse, détenue à 74% par la SNCF et à 26% par les Chemins de fer fédéraux (CFF) helvétiques, va désormais utiliser uniquement des TGV à deux niveaux. Les 15 rames duplex, rénovées et offrant du wifi à bord, permettront de transporter plus de passagers (507 dans chaque rame, contre 361 précédemment).

Une utilisation plus intensive du matériel doit également permettre d'offrir plus de places disponibles. "Nous augmentons de 30% le nombre de places disponibles, 4 500 sièges de plus par jour, c'est l'équivalent de trente A320", a lancé à des journalistes jeudi 7 novembre le directeur général de Lyria, Fabien Soulet. 

Les nouveaux trains circuleront désormais à des horaires identiques du lundi au dimanche. La compagnie promet qu'ils seront mieux répartis sur la journée. Le tarif des billets sera également plus compétitif, a également annoncé le responsable. "Ce que nous voulons, c'est qu'il n'y ait plus aucune autre raison de ne pas voyager en train entre la France et la Suisse", a résumé Fabien Soulet.
 

Pour vous plonger dans le détail des horaires, c'est par ici :
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus