Vacances d'été : les chassés-croisés à travers les époques

Historiquement, depuis les congés payés, la période estivale est synonyme de pics de trafic routier, entre les juilletistes et aoûtiens. Ces chassés-croisés sur les routes sont le sujet principal des vacances.
Voyager léger ou avec la caravane, depuis des décennies, les autoroutes permettent d'accéder aux lieux de vacances des automobilistes (archives)
Voyager léger ou avec la caravane, depuis des décennies, les autoroutes permettent d'accéder aux lieux de vacances des automobilistes (archives) © FTV

La scène principale : l'autoroute

Depuis les années 60, les autoroutes se sont développées en France, et sont devenues au fil des ans le lieu incontournable du chassé-croisé entre les vacanciers du mois de juillet et ceux du mois d'août.
La France dispose d'un réseau autoroutier décidé dès les années 50, et dont la construction s'est effectuée rapidement jusque dans les années 70. Mais le choc pétrolier a ralenti le développement des autoroutes, qui a repris dans les années 1990, avec la réorganisation des Sociétés d'économie mixte concessionnaires.
Actuellement, la France dispose d'un réseau autoroutier de plus de 11000 km, dont 23% sont gratuites (source routesdefrance.com)
La route des vacances, en roulant ou à l'arrêt, souvent des heures passées en voiture (archives)
La route des vacances, en roulant ou à l'arrêt, souvent des heures passées en voiture (archives) © FTV



Une préoccupation : la sécurité

Avec l'augmentation du trafic routier vient très tôt le besoin d'informer les usagers sur les conditions de circulation. D'abord la radio s'en charge, en lien avec la Gendarmerie (partenariat Radio France et Gendarmerie Nationale dès 1958).
En 1966, le dispositif est généralisé à l'ensemble du territoire et le Centre d'information routière de la Gendarmerie est créé au Fort de Rosny-sous-Bois (en Seine-Saint-Denis).
Dans les médias et pour le grand public, il est plus connu sous le nom de « PC de Rosny ».

Durant l'été 1976 apparaît un personnage qui délivrera les prévisions de trafic au grand public, c'est "Bison futé" et ses cartes indiquant les itinéraires "bis" et les points noirs routiers.
La carte de Bison Futé disparaît en 2003, au profit d'une information routière en temps réel, par la radio ou disponible sur internet.
Le personnage de "Bison Futé" a été créé par le publicitaire Daniel Robert
Le personnage de "Bison Futé" a été créé par le publicitaire Daniel Robert

Les prévisions de trafic s'affinent de nos jours, et des mesures de régulation de vitesse en temps réel pour éviter les bouchons aux moments les plus fréquentés.
Bison Futé existe toujours, sous la forme d'un site internet : https://www.bison-fute.gouv.fr/ et d'une application pour smartphone.
Parfois on ne peut pas faire sans les bouchons, quelles que soient les stratégies appliquées. Malgré les heures passées en voiture, les vacances d'été restent les plus attendues de l'année.


Le reportage d'Armandine Castillon, Margaux Martin et Julie Descoins (documentaliste)
Les chassés-croisés à travers les époques
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
autoroute économie transports trafic routier